La SACD sera exceptionnellement fermée vendredi 31 mai. Merci de votre compréhension.
  • Egalité Femmes/Hommes
20 septembre 2018

Egalité entre les femmes et les hommes dans le cinéma : des mesures qui vont dans le bon sens

À l’occasion des Assises sur la parité, l’égalité et la diversité dans le cinéma organisées par le CNC, Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a pris des engagements positifs et dévoilé 6 mesures concrètes de nature à renforcer la parité et l’égalité entre les femmes et les hommes dans le secteur du cinéma.

Ce plan vient à la suite de la présentation en février dernier de la feuille de route ministérielle pour l’égalité qui avait déjà frappé un grand coup en ouvrant la porte à des objectifs chiffrés, contraignants, mesurables de présence d’œuvres de femmes dans les programmations des théâtres.

Le cinéma ne devait pas rester plus longtemps à l’écart du mouvement engagé en faveur de l’égalité dans le secteur culturel et auquel la SACD participe depuis plusieurs années avec la publication de la brochure « Où sont les femmes ? », avec la signature de la Charte pour l’égalité dans le cinéma initiée par l’association Deuxième Regard et plus récemment avec le lancement d’une Charte pour l’égalité entre les femmes et les hommes et la diversité dans la culture, ouverte à la signature de responsables d’établissements culturels et de collectivités locales.

Aux côtés des démarches déjà mises en œuvre par le CNC et Frédérique Bredin, sa présidente, visant à favoriser la parité des commissions d’aide et la publication de données sur la place des femmes dans le cinéma et qui seront renforcées, les mesures annoncées par Françoise Nyssen sont très utiles pour mieux rendre visibles les inégalités vécues par les femmes et pour créer des leviers efficaces en faveur de l’égalité.

À cet égard, la mise en place d’un bonus de 15% pour les films dont les équipes sont exemplaires en matière de parité, le lancement prochain d’une Charte des bonnes pratiques, ou encore l’ajout de volets en faveur de l’égalité dans les contrats entre le CNC et les collectivités locales offrent une palette d’outils susceptibles de produire des effets positifs.

Ces mesures étaient d’autant plus attendues par les autrices et les auteurs qu’il n’est plus possible, en 2018, que la parité ne soit pas plus présente dans les projets réalisés alors que les femmes sont aussi nombreuses que les hommes à sortir des formations de cinéastes.

Au-delà, la SACD estime essentiel que ces mesures en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le cinéma soient prolongées et accompagnées.

Cette première étape doit en particulier, pouvoir s’étendre à l’audiovisuel où la place des femmes réalisatrices de fiction notamment reste inexplicablement minoritaire.

Il est aussi essentiel que le cinéma et l’audiovisuel puissent s’ouvrir davantage à la diversité et être plus représentatifs des talents dont le potentiel doit pouvoir s’exprimer. La France est riche de sa diversité qu’on ne retrouve pas assez à l’écran ou dans les projets aidés.

Plus que tout autre secteur, la culture, le cinéma et l’audiovisuel doivent être le symbole et le porte-voix de l’ouverture, de l’altérité, de la diversité et du respect des différences.     

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous

À voir aussi