Le Pôle Auteurs de la SACD sera exceptionnellement fermé l'après-midi du vendredi 21 juin, à partir de 13h. La SACD et la Maison des Auteurs seront ouvertes. Merci de votre compréhension.
  • Audiovisuel
9 avril 2019

Une étude CNC-SACD sur l’écriture de longs métrages et de séries français

Frédérique Bredin, présidente du CNC, et Pascal Rogard, directeur général de la SACD, en ont présenté aujourd'hui les résultats.

Frédérique Bredin, présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), et Pascal Rogard, directeur général de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), ont dévoilé ce jour les résultats de leur étude sur l’écriture de longs métrages et de séries français.

Consulter l'étude complète

 

La phase d’écriture est déterminante pour l’avenir d’une œuvre : si elle représente une prise de risque et un investissement importants pour ceux qui la financent, c’est aussi le scénario d’un film ou d’une série qui lui permet d’obtenir ses premiers financements.

« Les auteurs, scénaristes, dialoguistes sont au cœur de notre industrie de l’imaginaire. Nous voulons mieux les accompagner, renforcer toute la phase d’écriture. Il faut leur donner les moyens de leur ambition créative », déclare Frédérique Bredin.

Pour Pascal Rogard, « la collaboration engagée entre la SACD et le CNC permet pour la première fois d’avoir une photographie précise, documentée et objective de l’état de la phase d’écriture des films et des séries en France. Elle constitue un point de départ pour mieux protéger et accompagner les scénaristes et améliorer le financement de l’écriture ».

Parmi les principaux enseignements de cette étude :

  • une écriture à plusieurs mains - en moyenne, 2 scénaristes contribuent à l’écriture d’un long métrage, contre 2 à 10 pour l’écriture d’un épisode de série, en fonction du format. Favoriser une écriture collective permet de respecter la saisonnalité des séries, soit la production d’une saison par année.
  • moins de 5 % du budget d’une œuvre consacré à la rémunération des auteurs, même si cette part a augmenté au cours des dernières années - au cinéma, les dépenses d’écriture représentent 4 % du coût total d’un film. Pour les séries de 52 minutes, la rémunération des scénaristes représente en moyenne 4 % du coût total de l’œuvre, contre un peu moins de 3 % pour les séries de 90 minutes.
  • des rémunérations souvent tardives - Les contrats des scénaristes de longs métrages prévoient en moyenne 5 échéances de paiement. Les scénaristes touchent jusqu’à un tiers de leur rémunération à la fin du travail d’écriture, soit près de 2 ans après le début du projet. Pour les séries, le paiement des scénaristes s’étale également sur plusieurs versements, qui interviennent parfois longtemps après le travail de conception des projets, le risque étant donc porté par l’auteur seul.
  • la rémunération complémentaire reste rare pour les scénaristes de séries, faible pour les scénaristes de cinéma.

Cette étude s’appuie sur l’analyse de plus de 1700 contrats d’auteurs, ainsi que sur les résultats d’une enquête en ligne, réalisée auprès d’une soixantaine de sociétés de production.

Les scénaristes au cœur de la création

Au cours des prochaines semaines, l’étude CNC-SACD sur l’écriture servira de base à deux concertations :

  • le CNC va poursuivre la concertation lancée avec les professionnels de l’audiovisuel pour développer le second volet de son « Plan Séries ». Ce plan, dont les premières mesures ont été annoncées à Séries Mania, vise à soutenir les séries originales françaises. Son second volet sera notamment consacré à l’écriture et au développement.
  • le CNC va également lancer une concertation avec les professionnels du cinéma pour renforcer le rôle des scénaristes dans la création de longs métrages et améliorer la phase d’écriture.

En parallèle de ces concertations, deux missions seront lancées pour évaluer les principaux besoins du secteur en matière de services aux scénaristes et de formation à l’écriture cinématographique et audiovisuelle. Ces missions ont été respectivement confiées à Nadja Dumouchel et Lorraine Sullivan.

 

Contacts presse :

CNC : Service de presse - ☎ 01 44 34 34 71 / 06 37 62 77 20 - ✉ CNC-servicepresse@cnc.fr

SACD : Agnès Mazet - ☎ 01 40 23 45 11 - ✉ agnes.mazet@sacd.fr

 

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous

À voir aussi