• Cannes 2018
16 mai 2018

Prix SACD de la Quinzaine des Réalisateurs 2018 à "En Liberté" de Pierre Salvadori

Le prix a été décerné lors de la clôture de la Quinzaine au film de Pierre Salvadori dont le scénario est co-écrit avec Benoît Graffin et Benjamin Charbit.

Le prix SACD 2018 de la Quinzaine des Réalisateurs a été décerné ce soir par Gérard Krawczyk, réalisateur et membre de la commission cinéma de la SACD, au film En liberté de Pierre Salvadori.

La commission cinéma de la SACD est composée de Gérard Krawczyk, président, Christine Laurent, Dominique Sampiero et Laurent Tirard. À l’occasion de la remise du prix SACD ce soir, Gérard Krawczyk s’est exprimé au nom de la commission :

« Un récit jubilatoire qui ne cesse de surprendre, l’humour comme une arme, l’amour de tous les cinémas, quel bonheur de plonger dans une comédie où l’on se révolte, où l’on proteste, où l’on rit de toute son âme. La SACD est heureuse et fière d’attribuer son prix à En liberté de Pierre Salvadori co-écrit avec Benoît Graffin et Benjamin Charbit. »

Pierre Salvadori

Réalisateur, scénariste et de temps à autres comédien, Pierre Salvadori naît en 1964 en Tunisie. Grand amateur de comédies italiennes et américaines, il suit à Paris des cours de cinéma et une formation théâtrale. Après des débuts au café-théâtre, et des expériences d’écriture pour des sitcoms, il écrit en 1989 le scénario de Cible émouvante qu’il réalisera en 1993 avec Jean Rochefort, Marie Trintignant et  Guillaume Depardieu dans les rôles principaux. Le film lui vaudra une nomination au César du meilleur premier film en 1994.

En 1995, fidèle à ses comédiens, il écrit et réalise Les Apprentis avec Guillaume Depardieu, François Cluzet et Marie Trintignant, succès populaire et critique qui imprime aux yeux du public son univers de cinéaste entre drôlerie et sensibilité, avec un goût pour les duos atypiques et touchants. C’est ainsi que suivront les films Comme elle respire (1998), Après vous avec Daniel Auteuil et José Garcia (2003), Hors de prix avec Audrey Tautou et Gad Elmaleh qui est à ce jour son plus gros succès (2006), De vrais mensonges (2010) et Dans la Cour avec Catherine Deneuve et Gustave Kervern pour lequel il reçoit en 2014 le Swan d’or du meilleur réalisateur au Festival du film romantique de Cabourg. Il a reçu en 2016 le Prix Henri-Jeanson décerné par la conseil d’administration de la SACD. Co-écrit avec Benoît Graffin et Benjamin Charbit, En liberté sur le mode du polar tisse une nouvelle fois un récit autour d’un des thèmes chers au cinéaste, le mensonge.

Les précédents lauréats du Prix SACD de la Quinzaine des Réalisateurs

Claire Denis pour le film Un beau soleil intérieur (France 2017) et Philippe Garrel pour L’amant d’un jour (France 2017), Solveig Anspach pour le film L’effet Aquatique (France, 2016), Arnaud Desplechin pour le film Trois souvenirs de ma jeunesse (France, 2015), Thomas Cailley pour le film Les Combattants (France, 2014), Guillaume Gallienne pour le film Les garçons et Guillaume, à table ! (France, 2013) et Serge Bozon avec une mention spéciale pour le film Tip Top (France, 2013), Noémie Lvovsky pour le film Camille redouble (France, 2012), Bouli Lanners pour le film Les Géants (Belgique, 2011), Olivier Masset-Depasse pour le film Illégal (Belgique, 2010), Xavier Dolan pour le film J’ai tué ma mère (Québec, 2009), Claire Simon pour le film Les bureaux de Dieu (France, 2008).

Tout savoir sur  la SACD au festival de Cannes 2018

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous

À voir aussi