Le Pôle Auteurs de la SACD sera exceptionnellement fermé l'après-midi du vendredi 21 juin, à partir de 13h. La SACD et la Maison des Auteurs seront ouvertes. Merci de votre compréhension.
  • Election présidentielle
26 avril 2017

Les programmes des finalistes

Les programmes Culture de Marine Le Pen et Emmanuel Macron, candidats au second tour de l'élection présidentielle. 

Marine Le Pen (Front National)

1) Renforcer le réseau des écoles et des lycées français dans le monde.

2) Développer le mécénat populaire par la création d’une plate-forme numérique dédiée.

3) Bâtir une loi de programmation du patrimoine pour permettre un meilleur soutien à l’entretien et à la préservation du patrimoine. Augmenter le budget alloué de 25 %.

4) Lancer un grand plan national de création de filières (lycées, universités) des métiers d’art dans nos territoires et implanter un réseau de pépinières d’artistes sur tout le territoire.

5) Restaurer une véritable éducation musicale généraliste dans les établissements scolaires.

6) Réformer le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel avec la création de trois collèges :: l’un composé des représentants de l’État, le deuxième de professionnels, le troisième de représentants de la société civile (associations de consommateurs, de téléspectateurs, etc.).

7) Remettre en ordre le statut d’intermittent du spectacle par la création d’une carte professionnelle afin de préserver ce régime tout en opérant un meilleur contrôle des structures qui en abusent.

8) Supprimer Hadopi et ouvrir le chantier de la licence globale.

Emmanuel Macron (En Marche !)

1) Refonder la politique culturelle :

  • affirmer la politique culturelle comme une priorité du mandat
  • adapter le périmètre d’action et l’organisation du ministère de la culture et de la communication
  • améliorer son rôle de concepteur et d’animateur des politiques nationales en renforçant sa coopération avec les collectivités locales
  • inscrire ses relations avec les établissements publics dans une logique réellement stratégique
  • professionnaliser les nominations afin qu’elles reflètent la diversité de la société
  • garantir le financement de la culture en maintenant l’effort public en faveur de la culture. Le développement du mécénat sera conforté. Les politiques publiques en faveur de la culture seront évaluées

2) Placer la culture au cœur de l’Europe et soutenir la francophonie :

  • convoquer un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement européens pour affirmer le rôle central de la culture dans une Europe durable
  • lancer une Erasmus de la culture pour favoriser la circulation des artistes, des commissaires d’exposition et des conservateurs
  • créer les conditions de l’émergence d’un Netflix Européen
  • promouvoir la francophonie
  • regrouper les forces à l’international

3) Faire d’un accès partagé à la culture la priorité du quinquennat :

  • encourager les pratiques artistiques et culturelles dès le plus jeune âge : 100% des enfants auront accès aux actions d’éducation artistique et culturelle
  • ouvrir les bibliothèques le soir et le dimanche
  • créer un Pass Culture de 500 € pour tous les jeunes de 18 ans, cofinancé par les distributeurs et les grandes plateformes numériques, qui bénéficieront du dispositif
  • relancer un programme d’aménagement culture du territoire

4) Promouvoir un patrimoine vivant :

  • déployer une stratégie pluriannuelle et partenariale pour le patrimoine
  • financer la rénovation et la valorisation du patrimoine en diversifiant les ressources
  • faire de l’architecture le symbole d’une nouvelle approche de la politique de l’urbanisme et du cadre de vie
  • rénover et mieux valoriser le patrimoine grâce à une dotation dont l’utilisation sera conditionnée à des projets éducatifs, artistiques ou touristiques

5) Soutenir les artistes et la création :

  • mieux diffuser le spectacle vivant : L’Etat orientera son action vers une diffusion accrue des spectacles, le renforcement des liens entre Paris et les régions et l’amélioration des relations entre théâtre public et théâtre privé.
  • accompagner le parcours des artistes
  • pérenniser et adapter le statut d’intermittent du spectacle, qui est un outil au service de la politique culturelle ;
  • investir dans les industries créatives et culturelles françaises en créant un fonds d’investissement dédié de 200 millions d’euros
  • consolider le soutien au cinéma et l’adapter aux formats de demain 
  • soutenir la chaîne du livre et les piliers de la politique du livre : Droit d’auteur, TVA réduite, soutien à la libraire indépendante

6) Défendre un meilleur partage de la valeur, au profit des créateurs :

  • rétablir une concurrence équitable avec les grands acteurs numériques en matière fiscale
  • défendre résolument les droits d’auteur et les droits voisins : la France pèsera sur la révision de la directive sur les droits d’auteur ; la lutte contre la piraterie sera une priorité absolue et passera par l’intensification de la répression contre les sites pirates.
  • généraliser l’application des obligations du pays de diffusion
  • aider les artistes et éditeurs de contenus européens par la négociation encadrée d’accords entre ayant-droits, éditeurs de services et plateformes numériques
  • rétablir la confiance avec les géants du numérique et les faire contribuer à la politique d’accès à la culture

7) Protéger l’indépendance éditoriale des médias d’information :

  • créer un nouveau statut de l’entreprise de presse pour garantir l’indépendance éditoriale et journalistique
  • instaurer un droit voisin au profit des organismes de presse
  • faire évoluer le soutien public à la presse pour accompagner sa transformation numérique

8) Conforter les médias publics et développer le secteur audiovisuel :

  • simplifier la réglementation audiovisuelle en matière de publicité, de financement et de diffusion, pour lever les freins à la croissance, tout en préservant la diversité culturelle
  • clarifier les missions de médias de service public dans un cahier des charges rénové et simplifié
  • renforcer le secteur public de l’audiovisuel pour qu’il réponde aux attentes de tous les Français et accélère sa transformation numérique, en concentrant les moyens sur des chaînes moins nombreuses mais pleinement dédiées à leur mission de service public
  • rapprocher les sociétés audiovisuelles publiques pour une plus grande efficacité. Leurs conseils d’administration seront chargés de designer les dirigeants.
  • rechercher une meilleure adéquation entre le périmètre des chaînes et leurs missions de service public, sans exclure une concentration de moyens sur un nombre de canaux plus réduits

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous