• Arts de la rue
7 juin 2018

Ecrire pour la rue : les lauréats 2018

La SACD dévoile aujourd'hui les six projets lauréats de cette édition 2018.

Les projets sélectionnés pour bénéficier du dispositif de résidences d'auteurs des arts de la rue initié par la SACD et le ministère de la Culture et de la Communication-DGCA ont été désignés le 23 mai dernier.

En présence de Lara Goussebaïle, chargée de mission cirque, arts de la rue, marionnettes à la DGCA, d’Alain Neddam, inspecteur Théâtre DGCA et de Frédéric Michelet, administrateur SACD délégué aux Arts de la rue, le jury a étudié 34 dossiers. Composé de Yaëlle Antoine, Compagnie d’Elles, Marie-Do Fréval, Compagnie Bouche-à-Bouche, Nadège Prugnard, Magma Performing théâtre, Caroline Raffin, Centre national des arts de la rue et de l’espace public (CNAREP ) « Le Fourneau » à Brest, Christophe Rappoport, Les Grooms et Jack Souvant, Compagnie Bonheur Intérieur Brut, le jury  a sélectionné 6 projets.

Les lauréats 2018

  • Brèches ou Faute de révolution nous appuierons sur la ville avec des licornes (pendant 800 ans) d’Alix Montheil de la Compagnie AlixM – lieu de résidence BOOM structur à Clermont-Ferrand
  • Ce que la vie signifie pour moi de Clémence Barbier et Maïa Ricaud de la Compagnie Les Chiennes Nationales – lieu de résidence  AX Animation à Ax les Thermes
  • La dictature du sommet d’Antoine Le Menestrel de la Compagnie des Lézards bleus – lieu de résidence Cie les Lézards bleus à Apt
  • La marche des pleureuses de Cyrille Atlan de la Compagnie de l’HyppoFéroce – lieu résidence La Lisière à Bruyères-le-Chatel
  • Projet Louis Loucheur de Félicien Graugnard et Thomas Suel de la Cie Melando –  lieu de résidence  le Vivat à Armentières
  • Tout dépend du nombre de vaches de Dalila Boitaud de la Compagnie Uz et Coutumes – lieu de résidence Arto à Ramonville

La couleur de la sensibilité et de l’engagement

« Ont été sélectionnés des projets particulièrement riches, qu’ils soient issus de compagnies émergentes, de jeunes autrices et auteurs, ou bien de compagnies confirmées. Bien que les esthétiques et les formes soient essentiellement différentes, il semblerait que la couleur prédominante de nos six lauréats cette année soit celle de spectacles sensibles, d’œuvres résolument « engagées ».

Ce sont tous des projets qui nous  racontent un « état du monde » et qui se proposent de le déranger.»

Frédéric Michelet

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous

À voir aussi