• Musique
9 octobre 2017

"La Musique comme Théâtre", le nouveau cycle SACD

La SACD donne rendez-vous le jeudi 12 octobre à 19h à la Maison des auteurs de la SACD pour le premier numéro du nouveau cycle de rendez-vous intitulé "La Musique comme Théâtre".

Replacer la musique au centre

Imaginée par Catherine Verhelst, vice-présidente de la commission musique de la SACD et le compositeur Philippe Hersant, son prédécesseur à la vice-présidence, La Musique comme Théâtre propose à l’occasion de deux à trois rendez-vous par an, de mettre en valeur le travail des auteurs de musique contemporaine dans leur grande diversité et d’éclairer sous un nouveau jour ces auteurs et leurs créations au regard notamment des autres répertoires de la SACD : théâtre, cinéma, danse…

Une première soirée autour de l’œuvre de Pierre Henry

« Cette première rencontre d’un nouveau cycle à la SACD, a pour  titre emblématique, une citation empruntée à Mauricio Kagel, extraite de son livre TAM-TAM. Kagel  a développé une pensée autour de la musique, autour du geste musical, au centre et autour des autres disciplines artistiques (scène, film, radio etc...). C’est le premier, alors tout jeune compositeur à Buenos Aires, à avoir synchronisé la musique d’Erik Satie sur le film Entr’Acte de René Clair lorsqu’il était à la cinémathèque de Buenos Aires. « La Musique comme théâtre » est une formule qui va très bien à cette Société Unique d’auteurs multiples qu’est la SACD, c’est là sa grande richesse. » Catherine Verhelst

En présence de Louis Dunoyer de Ségonzac et  de Graciane Finzi membres de la commission musique de la SACD présidée par Catherine Verhelst, cette soirée à la Maison des auteurs de la SACD débutera à 19h par la projection du documentaire Pierre Henry ou l’art des sons, réalisé par Éric Darmon et Franck Mallet. A l’issu du film, Franck Mallet, critique musical, auteur, réalisateur et producteur pour la radio, engagera la discussion  avec les compositeurs et complices de Pierre Henry, Thierry Balasse et Nicolas Vérin, en compagnie de Catherine Verhelst et la chorégraphe Mié Coquempot qui évoqueront son goût des collaborations trans-répertoires.

Disparu le 5 juillet dernier, le compositeur Pierre Henry co-fondateur avec Pierre Schaeffer du Groupe de recherche de musique concrète (GRMC), est un des grands inspirateurs de la musique électronique dont la célèbre Messe pour le temps présent et son « Psyché Rock » co-écrit avec Michel Colombier pour le ballet de Maurice Béjart créé eu Festival d’Avignon en 1967, en est le symbole. Ce père de la musique moderne est emblématique : ayant connu un énorme succès public, Pierre Henry est avant tout une grande source d’inspiration pour tous les auteurs de musiques qu’elles soient électroniques ou expérimentales. Auteur de plus d’une centaine d’œuvres, Pierre Henry illustre parfaitement l’ambition du cycle « La Musique comme Théâtre » avec une œuvre au confluent des autres arts.

Retrouvez La Musique comme Théâtre sur notre site

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous

À voir aussi