Joanne LEIGHTON | Chorégraphie

Joanne Leighton est une chorégraphe belge, d’origine australienne installée en Ile-de-France, dont le parcours est étroitement lié à une vision de la danse originale et évolutive. Après avoir dansé au sein de l'Australian Dance Theater (1986–1991), Joanne Leighton s'installe en tant que chorégraphe en Europe, d’abord à Londres pendant 2 ans, puis crée sa compagnie Velvet à Bruxelles en 1993, pour oeuvrer sur ses projets chorégraphiques pendant 18 ans. Elle reçoit le Prix de la SACD Belgique pour son parcours chorégraphique en 1994 et en 2010.

Joanne Leighton a dirigé le Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort de 2010 à 2015. Depuis 2015, sa compagnie WLDN, projet et philosophie, est implantée en Ile-de-France. Ses pièces sont présentées sur de nombreuses scènes internationales, notamment en France, en Allemagne, Australie, Belgique, Cuba, Danemark, Espagne, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Maroc, Pays-Bas, Pays de Galles et aux Royaume-Uni. Chorégraphe en résidence en Allemagne au Theater Freiburg pendant 3 ans (2015 – 2017) ; Théâtre 71 - Scène Nationale de Malakoff (2016/2017), elle est en résidence longue au Paris Réseau Danse 2017-2019 avec l’Atelier de Paris / CDCN, l’Etoile du Nord - Scène conventionnée danse, micadanses - ADDP et le studio Le Regard du Cygne-AMD XXe ; et en résidence triennale 2018-2020 avec le Collectif Essonne Danse, en partenariat avec la DRAC Ile-de-France.

Joanne Leighton crée les pièces comme : Made in... Séries (2010), pièce in situ avec 99 habitants, créée jusqu’à aujourd’hui dans 20 villes différentes en France, Belgique, Allemagne, Australie et à Cuba ; Les Modulables, de courtes pièces en perpétuelle invention depuis 10 ans ; Exquisite Corpse (2012), un cadavre exquis pour 58 chorégraphes ; Midori (2013), solo pour Jérôme Andrieu. Joanne Leighton et le metteur en scène Christoph Frick cosignent en 2014 le spectacle Melting Pot pour 9 jeunes interprètes, tous issus de l’immigration, un échange culturel entre le Theater Freiburg, le CCNFCB et le Junges Theater Basel. En 2011, Joanne Leighton crée Les Veilleurs de Belfort pour 730 participants : une personne chaque matin et une chaque soir veille sur la ville et sa région pendant une heure, au lever et au coucher du soleil, et ainsi de suite pendant 365 jours. Depuis sa création à Belfort en 2011, la performance Les Veilleurs est devenue une pièce chorégraphique renommée qui tourne internationalement : Les Veilleurs de Laval (septembre 2012 – septembre 2013) ; Les Veilleurs de Rennes (septembre 2012 – septembre 2013) ; Les Veilleurs de Haguenau (janvier 2015 – décembre 2015) ; Les Veilleurs de Freiburg – Die Türmer von Freiburg (20 juin 2015 – 19 juin 2016). Les Veilleurs d’Evreux est actuellement en cours pour Le Tangram, Scène Nationale d’Evreux-Louviers (22 septembre 2017 - 22 septembre 2018).

En 2015, Joanne Leighton crée 9000 Pas, sextet dansé sur un parterre de sel sur Drumming de Steve Reich. En parallèle, elle instaure une pratique de marche performative avec WALK #1 Belfort-Freiburg, un parcours de 127 kilomètres le long des cours d’eau. En 2016, Joanne Leighton crée I am sitting in a room, quatuor sur le texte éponyme d’Alvin Lucier. La dernière création, Songlines (2018), un septet, est créée sur la composition musicale, In C de Terry Riley. Pédagogue internationalement reconnue, Joanne Leighton donne régulièrement des cours, ateliers, interventions pédagogiques et conférences autour de son travail artistique : au Laboratoire Urbain Nordic 2018 à Helsinki ; International Symposium Art & Urban Planning IN-SITU à Graz en Autriche ; à l’Université de Rouen ; aux Beaux-Arts de Toulouse ; ou encore avec les élèves de l’Ecole d’Architecture Paris-Villette. Joanne Leighton siège actuellement à la Commission Musique et Chorégraphie du Fonds des Artistes-Auteurs de l'AFDAS en tant que représentante des Chorégraphes Associé.e.s.

Joanne Leighton développe un point de vue singulier en cultivant la notion de « site » dans l’art chorégraphique et diffuse ses pièces sur scène mais aussi dans des espaces « hors les murs – in situ » ; soit muséaux comme au BAL, Paris ; au Crédac le Centre d’Art d’Ivry, au Guggenheim à Bilbao, au Centre Pompidou de Metz,… soit urbains tels que la Fabrica de Arte Cubano à La Havane, Cuba, ou encore dans des sites naturels comme pour le Copenhagen International Theater Festival ou sur les toits, comme pour le Theater Freiburg en Allemagne.

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous