• Télévision
02 février 2018

Direction transverse de la fiction à France Télévisions : vives inquiétudes des auteurs et producteurs

Plusieurs organismes professionnels dont la SACD réagissent à l'annonce par France Télévisions de la prochaine création d’une direction transverse de la fiction.

France Télévisions a annoncé mardi 30 janvier par voie de communiqué de presse la prochaine création d’une direction transverse de la fiction.

Le Groupe 25 Images, la Guilde des Scénaristes, la SACD, le SPI et l’USPA prennent acte de cette annonce mais s’étonnent que cette organisation, déjà mise en œuvre au sein du service public en 2008-2009 et qui s’était conclue par un échec cuisant, retrouve grâce aujourd’hui aux yeux des dirigeants de France Télévisions. Lors de sa mise en place, celle-ci s’était traduite par un allongement démesuré des prises de décision, une déresponsabilisation dangereuse de tous les interlocuteurs des producteurs et des auteurs et au final, une contraction de la diversité néfaste pour les créateurs comme pour le public.

Les organisations d’auteurs et de producteurs sont convaincues que, dans le cadre de ses missions de service public et de la réforme annoncée par le gouvernement, France Télévisions doit renforcer son rôle et sa responsabilité dans le financement, la diffusion et la promotion d’une création française diversifiée pour assurer une réelle différenciation vis-à-vis de la télévision commerciale et pour la faire rayonner dans un marché international en pleine effervescence.

C’est d’ailleurs dans cet objectif que le Groupe 25 Images, la Guilde des Scénaristes, la SACD, le SPI et l’USPA appellent depuis plusieurs années à une nouvelle politique de la fiction pour :

  • augmenter de façon importante le volume de production de la fiction française, afin de se rapprocher des standards des grands pays européens 
  • renforcer l’investissement dans l’écriture 
  • lutter contre l’uniformité en accroissant fortement la diversité des genres, des cases et des formats et en développant des fictions pour tous les publics et pour tous les écrans

France Télévisions a, par sa nature et par ses missions, un rôle moteur à jouer dans cette ambition collective.

En revanche, il est à craindre que la réforme structurelle envisagée, extrêmement centralisatrice, ne soit absolument pas la réponse adéquate aux défis qui se posent à la fiction. Si elle a retrouvé le chemin du succès depuis quelques années, elle doit encore poursuivre dans la voie du renouvellement, de la créativité, de la diversité et s’affranchir d’une logique éditoriale qui subit les impératifs d’audience auprès des publics les plus âgés.

Vouloir assurer, comme le souligne France Télévisions « une plus grande complémentarité des offres et une accélération du renouveau du genre » ne trouvera pas non plus de réponse dans une simple réforme de structure.

Au contraire, les réformes organisationnelles qui se sont succédé dans le service public ont toujours produit les mêmes conséquences négatives pour la création audiovisuelle : un arrêt complet de l’activité pendant plusieurs mois, des abandons de projets en cascade, des appels d’offres pour de nouvelles cases qui finissent par être abandonnés en rase campagne.

Aussi, dans un contexte déjà marqué par des annonces négatives pour le financement de la création audiovisuelle, dont le budget a été amputé de 10 millions d’euros par France Télévisions en 2018, malgré l’engagement du gouvernement en faveur du maintien des ressources affectées à la création, le Groupe 25 Images, la Guilde des Scénaristes, la SACD, le SPI et l’USPA interpellent France Télévisions et les pouvoirs publics.

Il est en effet essentiel que le groupe public puisse apporter des réponses urgentes et précises afin de garantir le maintien et le renforcement d’une politique de la fiction qui doit être un outil en faveur de la diversité, de l’innovation et de l’audace, tant pour les antennes hertziennes que pour le numérique où tout est à faire.

Au-delà, les organisations d’auteurs et de producteurs, qui attendent un plan d’envergure pour la fiction et la création patrimoniale française, s’interrogent sur la cohérence et la rapidité de cette réorganisation aussi stratégique pour France Télévisions et pour la création. 

Alors qu’une réforme de grande ampleur de l’audiovisuel public, et notamment de son organisation et de sa gouvernance, fera l’objet de décisions prochaines de la part du gouvernement et du Parlement, il y a nécessité à ce que toutes les questions relevant de l’organisation du service public soient traitées en même temps.

Contacts presse :

La Guilde des scénaristes : Marie Barraco - ☎ 06 52 81 60 37 - ✉ marie@kandimari.com

Le Groupe 25 images : Michaël Morlon – ☎ 06 60 45 65 69 - ✉ morlon.michael@gmail.com

SACD : Agnès Mazet - ☎ 01 40 23 45 11 - ✉ agnes.mazet@sacd.fr

SPI : Catherine Bertin – ☎ 01 44 70 70 44 – ✉ cbertin@lespi.org

USPA : Stéphane Le Bars – ☎ 06 60 23 53 96 – ✉ s.lebars@uspa.fr

 

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous