Festival  d'Avignon  2009

Voix d'auteurs - Textes inédits

19 juillet à 20 h, en direct du Musée Calvet sur France Culture

Réalisation Myron Meerson

Photo de Jean LarriagaTrois auteurs vont donner de la voix.
Passeurs de leurs mots, ils vont nous livrer ce qu’ils tenaient secret il y a encore quelques jours.
Peut-être en écrivant se sont-ils lu à haute voix ou bien dans leur tête. Ou gueulé comme Flaubert, on ne sait.
Ce qui est certain c’est que le public est curieux d’entendre leur lecture si singulière. Sensible à ce privilège d’une oralité qui n’est qu’à eux.
Et cette année dans la cour du musée Calvet l’enregistrement en direct par France Culture ajoutera à l’émotion la couleur du risque.

Jean Larriaga
Administrateur délégué à la radio à la SACD

Chaque auteur sera présenté par une personnalité qui partage son esthétique : Pierre Meunier par David Lescot, Koffi Kwahulé par Denis Lavant, Nathalie Papin par Jean-Claude Grumberg.

Pierre Meunier lit Les Fliegenstein

Résumé : Le destin peu banal d’une dynastie de fondeurs de canons à Allstein, en Prusse Orientale.
Tentative d’éclaircissement des circonstances qui présidèrent à la naissance de son ultime descendant, et sans aucun doute décidèrent du cours de son existence.

Présenté par David Lescot.


Né à Paris en 1957, Pierre Meunier est à la fois comédien, metteur en scène et réalisateur. Débutant au Nouveau cirque de Paris avec Pierre Etaix et Annie Frattellini, puis Maître de cérémonie chez Zingaro, combattant la pesanteur à la Volière Dromesko, acteur au Théâtre du Radeau ou avec Matthias Langhoff, son parcours atypique traduit une passion pour des formes innovantes de théâtre et un engagement artistique autant que politique. Travaillant à partir d'intuitions sensibles et de perceptions, Pierre Meunier réenchante le monde à la manière d'un poète. Ses spectacles, comme L'Homme de plein vent qui questionne la pesanteur, Chant du ressort, Le Tas, Les Egarés ou Au milieu du désordre, convient le spectateur à une rêverie active et singulière. Séduit par l'écriture organique d'Annie Zadek, Pierre Meunier souhaite avec Vivant confronter à la présence de la matière, l'expérience à la fois intime et universelle de la mort. Il a également réalisé trois courts-métrages Hopla!, Hardi! et Asphalte. Il prépare actuellement un long métrage.

Koffi Kwahulé lit Goutte d'or
(Ave Maria # 3)

Résumé : Fuyant la guerre, Dhova rejoint à Paris son frère Yebed, et son épouse Madeleine, une Française. Bientôt toute la vie du couple s’organise autour de Dhova qui empiète sur l’intimité du couple. Situation que semble ne pas apprécier Madeleine.

Et pourtant, peu à peu se dessine une étrange histoire d’amour à trois.

Présenté par Denis Lavant.

Né à Abengourou en Côte d'Ivoire, Koffi Kwalulé s'est formé à l'Institut National des Arts d'Abidjan, puis à l'ÉNSATT de Paris (Rue Blanche) et à la Sorbonne Nouvelle (Paris III) où il obtient un doctorat d'études théâtrales. Plusieurs fois primé, il remporte en 1992 le Grand prix Tchicaya U'Tamsi (RFI/ACCT) pour Cette vieille magie noire, mise en lecture sous la direction de Gabriel Garran au Festival d'Avignon 1993. Le prix SACD/RFI lui est attribué en 1994 pour La Dame du café d'en face. Suivront Fama, d’après l'univers romanesque d'Ahmadou Kourouma, créée en 1998 au Festival International de Limoges, Bintou, créée en 1997 au Théâtre International de Langue Française à la Villette, Les Créanciers créée en 1998 par le Nord-Ouest Théâtre (théâtre forain), Les Déconnards, créée en 1998 à Abidjan. Ses deux premières pièces (Le Grand-Serpent et 1+1=1) ont été créées en Abidjan. La plupart de ses textes ont fait l'objet de lectures et de mises en espace en France, à New York et à Montréal.
En 2006, il obtient le Prix Ahmadou Kourouma pour son roman, Baby Face.
Au printemps 2008, Le Lavoir Moderne Parisien a organisé un festival autour de l’écriture de Koffi Kwahulé intitulé « Anima Kwahulé.

Nathalie Papin lit Héloïse et Loïsé aux côtés d'Irène Jacob

Résumé : Heloïse et Loïsé sont jumelles.
L’une est gardienne des mots et l’autre rempailleuse de mots concassés. Héloïse arrive au bout du défi qu’elle a tenu chaque jour de sa vie aidée par Loïsé. Peut-être qu’elles rencontreront alors ce qui les sépare.


Présenté par Jean-Claude Grumberg.


Formée à l’Art du geste, Nathalie Papin se consacre depuis 12 ans à l’écriture.
Son premier texte, Le Tout-Contre, est un récit paru en 1997 aux Editions Paroles d’Aube. Elle a depuis publié neuf textes de théâtre (éditions L’école des Loisirs) : Mange-moi, Debout, L’appel du Pont, Le pays de Rien, Yolé Tam Gué, Camino, Petites Formes, Qui rira verra, La Morsure de l’âne et quatre monologues dans une œuvre collective Les 120 voyages du fou – éditions Théâtrales.
Elle publie trois textes aux Éditions Filigranes en collaboration avec des photographes.
Elle a reçu le prix de l’ASTEJ (Suisse) pour Le pays de Rien en 2002 et reçu deux bourses du CNL dont une de création qui a donné naissance à l’Épargnée, texte créé par la Compagnie AK Entrepôt en Bretagne.
Mange-moi  fait partie des textes figurant sur la liste des textes conseillés par l’Éducation Nationale et a fait l’objet d’une création  par la compagnie Passeurs de Mémoires de Dominique Lurcel fin 2000 qui va se jouer partout en France jusqu’en 2004.
En 2004, Mange-moi est créé par la Compagnie Les Incompressibles au théâtre de l’ïle en Nouvelle-calédonie et fait l’objet d’une tournée sur les îles.
Par la suite, elle collabore à l’écriture d’un texte avec Pierre Gope auteur Kanak.

En 2002, Nathalie Papin est invitée à la Chartreuse de Villeneuve-Lès-Avignon, pour une résidence d’écriture de deux mois : elle y rédige Camino.
Chacune de ses pièces fait l’objet de diverses mises en scène : Le Pays de Rien – au théâtre Am Stram Gram en Suisse, au Théâtre de l’Est Parisien par Catherine Anne, à l’Espace 600 à Grenoble par Emilie Le Roux, Debout par Dominique Lurcel et Christine Pouquet actuellement en tournée.
Elle écrit une trilogie sur les Genèses en 2008. L’un de ces textes Tisser les Vivants a été joué simultanément par Pol Pelletier au Québec et Lisette Malidor en France.
Nathalie Papin était auteure associée à THEA en 2007- 2008, action nationale de l’OCCE pour le développement de l’Éduction Artistique à l’École. En 2008, elle était en résidence en Seine et Marne (avec une bourse de la Région Ile de France)  où elle a commencé à écrire un roman.
L’Epargnée et La Morsure de l’âne vont faire l’objet de créations radiophoniques à France Culture prochainement.



Crédit photo : Laurence Garcette pour Nathalie Papin