Diversité  culturelle

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Diversité culturelle , Europe

Voir tous les tags

Viviane Reding : "Non, la culture n'est pas à vendre"

La députée européenne et ancienne vice-présidente de la Commission européenne a reçu le 15 juin une médaille Beaumarchais de la SACD. Elle s'est à cette occasion exprimée sur son combat en faveur de la diversité culturelle. Nous reproduisons l'intégralité de son discours.

Mesdames et Messieurs,

C’est un grand honneur pour moi de recevoir ce prix aujourd’hui, j'en suis sincèrement émue. Je remercie la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques dans son ensemble pour cette reconnaissance et  tout particulièrement son Directeur-général, Pascal Rogard. Ensemble, nous avons été de tous les combats dans la défense et la promotion de la diversité culturelle.

La diversité culturelle est un joyau. Un joyau ancré dans l’ADN de l’Europe. Au cœur du modèle européen et de notre schéma de construction, beaucoup nous envient notre attachement à préserver notre diversité culturelle, d'autres ne comprennent pas.  Un joyau enfin dont la protection est une obligation constitutionnelle ancrée dans les Traités européens et internationaux. Alors pour être parfaitement claire : non, la culture n’est pas à vendre, non, notre diversité culturelle ne peut être considérée comme une barrière commerciale que l'on sacrifierait en échange de l'ouverture d'un marché. C’est un principe fondamental et irréversible ! Voilà le sens de mon engagement au service de la culture.

Je vis l'honneur que vous réservez à la fois en reconnaissance des combats menés par le passé  et comme un rappel nécessaire face aux risques d'affaiblissement du secteur. Je suis fière d’avoir mis en place le programme MEDIA Plus, ce programme d’aide au développement, à la distribution et à la promotion des œuvres cinématographiques. Je suis fière de m’être battue pour obtenir une augmentation de ses fonds, qui ont plus que doublé entre 2001 et 2013, y compris pour le volet formation.

Aujourd'hui, compte-tenu des bouleversements liés à l'arrivée du numérique, nous devons faire face à de véritable défis, urgemment.

La préservation de notre diversité culturelle dépend de notre capacité à maintenir notre liberté d'action, y compris dans les enceintes commerciales. De quelle liberté disposons-nous lorsque les clés de la "maison digitale" sont ailleurs et nous échappent ? Recouvrer notre indépendance digitale c'est rétablir notre liberté d'action et renforcer nos marges de manœuvre.

Mais, la médaille Beaumarchais impose aussi des devoirs. Le devoir de défendre la souveraineté numérique de l’Europe. Une véritable souveraineté numérique européenne devient urgente par le biais notamment :

  • Du respect des règles existantes : toutes les entreprises fournissant des services aux européens doivent appliquer notre règlementation notamment dans le cadre du droit à la protection des données ou bien encore que les règles du offline doivent s’appliquer au online.
  • De nouvelles règlementations pour mettre sur un pied d'égalité les acteurs économiques, je pense ici, par exemple, aux plateformes internet (GAFAs).

Mesdames et Messieurs, j’ai œuvré pour la culture en tant que Commissaire européen, j’œuvre pour la culture en tant que Député européen et je continuerai d’œuvrer pour la culture, avec force et convictions.  À la fois vecteur d'épanouissement personnel et pilier du partage et de l'échange interculturel, la préservation du secteur culturel mérite l'attention et la mobilisation de tous.

Je vous remercie.

Viviane Reding