Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Positions

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Théâtre

Voir tous les tags

Violences contre la pièce de Romeo Castellucci : les voies du droit, pas les voies de la force…

La SACD tient à rappeler que la liberté d’expression est un droit fondamental

Depuis le 20 octobre 2011, la pièce de Romeo Castelluci « Sur le concept du visage du fils de Dieu » en représentation au Théâtre de la Ville et désormais au Centquatre subit chaque jour les attaques violentes de groupes religieux opposés à la pièce.

Sans entrer dans le débat religieux sur cette pièce, la SACD tient à rappeler que la liberté d’expression est un droit fondamental. Le contester par un recours à la violence et des insultes est inacceptable.

La SACD défend une position de principe : en cas de contestation, seules les voies du droit sont légitimes.

La SACD rappelle à cet égard que l’association AGRIF militant pour une interdiction du spectacle a été déboutée dans son action en justice par le Tribunal de Grande Instance le 18 octobre dernier. La SACD demande le respect plein et entier de cette décision de justice respectueuse de la liberté de création et de la liberté des spectateurs de se forger leur propre opinion.