Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Positions

Soutien à l’écriture et exploitation permanente et suivie des œuvres : des mesures importantes annoncées par Aurélie Filippetti

À l’occasion du débat organisé au FIPA à Biarritz par la SACD et la SCAM, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, a pris des engagements très positifs pour renforcer les dispositifs de soutien à l’écriture de la fiction française. La SACD se réjouit de ce témoignage important en faveur des scénarii et de l'écriture, qui se trouvent au cœur du processus de création.

Dans la continuité des réflexions qu'elle avait engagées avec les auteurs lors du dernier Festival de la Fiction Télévisée de La Rochelle, la ministre a formulé deux propositions auxquelles la SACD apporte tout son soutien.

Le doublement, de 500.000 à 1 million d'€,  des sommes consacrées à l'aide au concept, au sein du fond d'aide à l'innovation audiovisuelle, est à cet égard un geste important pour soutenir et accompagner les auteurs dans la phase de conception de leurs projets.

Par ailleurs, la SACD apporte un soutien déterminé à l’idée soutenue par la ministre de réserver obligatoirement une partie des investissements des producteurs audiovisuels au financement de l’écriture des œuvres.
Cette proposition figurait notamment dans le rapport Chevalier qui, dès mars 2011, soulignait combien les difficultés de financement de l'écriture pesaient sur la qualité de la fiction française et concluait "à la nécessité de modifier les pratiques de financement du développement de la fiction française".

La SACD attend désormais que cet engagement ferme et précis de la ministre d’inscrire le fléchage d’une partie des investissements des producteurs vers des dépenses d’écriture soit mis en œuvre dans de brefs délais.

Elle participera naturellement à la concertation d'une durée de deux mois  annoncée par la ministre avec les organisations de producteurs audiovisuels et le CNC. Ces discussions professionnelles permettront d'en définir les modalités pratiques et notamment de fixer le pourcentage de l’aide publique qui devra être consacré aux dépenses d’écriture.
La SACD souhaite également que cette concertation ouvre la réflexion sur un soutien spécifique généré en faveur de la production de l'écriture. 

La SACD se félicite que les pouvoirs publics fassent ainsi de l’amélioration des conditions de l’écriture de fiction une priorité forte. Les mesures annoncées aujourd'hui sont de nature à renforcer l'ambition commune en faveur du renouvellement de la fiction française.

La SACD sait aussi pouvoir compter, dans ce combat pour la création et la diffusion des œuvres, sur la détermination d’Olivier Schrameck, président du CSA. Lors du débat, il s'est exprimé avec force et clarté  en faveur d'une régulation qui permette de défendre efficacement la création et de renforcer la disponibilité des œuvres, en réformant notamment la chronologie des médias.