Festival  de  Cannes  2009

Rencontre à Cannes avec Pierre Héros (France 2)

La SACD poursuit ses rencontres avec les grands partenaires du cinéma sur son stand à Cannes.

Reportage  Photos

Rencontre avec Pierre Héros

Julien Attard / SACD

Les auteurs sont venus nombreux sur le stand de la SACD à Cannes ce 18 mai pour dialoguer avec Pierre Héros, Directeur du Cinéma de France 2.  Il a été rejoint par Thierry Langlois, Directeur de l’Harmonisation et de la Programmation de France Télévision et Directeur des Acquisitions.

Pierre Héros a indiqué que la politique éditoriale de France 2 Cinéma n’allait pas changer suite à la constitution de l’entreprise unique.  L’idée est de proposer la gamme complète du cinéma français : longs et courts métrages, animation, documentaires.  

France 2 cinéma aide près de 28 films par an et dispose d’un montant plus important pour ses investissements (30 millions d’Euros contre 20 millions pour France 3).  Les deux filiales interviennent parfois ensemble sur des projets très ambitieux (deux projets par an).

L’équipe de France 2 Cinéma accepte de lire des projets sans casting et/ou distributeur mais n’interviendra financièrement que lorsque ces deux éléments auront été réunis.

Les investissements vont de 200.000 Euros à 2 millions d’Euros selon les projets.

France 2 et France 3 reçoivent ensemble 350 scénarios par an et en aident 50 en tout.

France 2 participe à un projet d’animation par an.  France 3 en aide plus.

France 2 et France 3 ont la même attitude par rapport au casting : celui-ci n’est pas déterminant dans leur choix.

Thierry Langlois a parlé de la fiction et de sa réorganisation suite à la constitution de l’entreprise unique.  Des coordinateurs réfléchissent à des solutions qui devraient être mises en place pour la fin de l’année mais Thierry Langlois a assuré que chaque chaîne gardera sa ligne éditoriale.

La politique de France Télévision est de devenir un média global.  Elle compte sur l’exposition de ses programmes sur Internet, y compris le cinéma, pour attirer le jeune public.

France Télévision souhaite que la chronologie des médias soit revue pour réduire les délais de diffusion des films sur les chaînes hertziennes.  Elle diffuse 520 films par an dont 110 ou 120 en prime time.