Festival  de  Cannes  2010

Rencontre à Cannes avec Manuel Alduy, directeur cinéma du Groupe Canal +

Le 13 mai, la SACD a inauguré sa série de rencontres avec les décideurs du cinéma au Pavillon des Auteurs à Cannes.

Reportage  photos

Reportage photos

Crédits Julien Attard / SACD

C’est Manuel Alduy, Directeur du Cinéma de Canal +, qui a répondu aux questions de Pascal Rogard et des auteurs ce jeudi.

Canal + est le premier investisseur dans le cinéma français et européen avec 200 millions investis par an en pré-achat et en achats.  2009 a été une bonne année pour la chaîne au niveau de son chiffre d’affaires et du nombre de ses abonnés.

En 2009, certains films que Canal avait choisi d’aider ne se sont pas faits car leur financement n’a pu être bouclé en raison notamment de la décision des chaînes hertziennes privées gratuites de concentrer leurs investissements sur certains films.

Canal + préachète entre 105 et 110 films d’expression originale française et 20 films européens ; TPS 15 films français et Ciné Cinémas en achète une centaine en seconde fenêtre.

Canal a reçu en 2009 550 projets de films français et 150 de films européens présentés par des producteurs français.

Les scénarios envoyés à Canal doivent l’être par un producteur qui a déjà trouvé 1 ou 2 autres modes de financement.  Il doit indiquer le nom du réalisateur et proposer un casting.  Chaque projet est lu par deux personnes de l’équipe des acquisitions et deux lecteurs extérieurs.  L’équipe transmet ensuite à un Comité d’acquisition qui débat et décide de l’implication ou non de Canal dans le projet.  Canal attend ensuite que la production termine son montage financier.

3 genres de films sont diffusés en prime time sur Canal + :

  • le cinéma d’auteur : le mardi soir
  • les films à audience conjointe comme les comédies
  • le cinéma adulte (hors porno) comme le polar français.

Par ailleurs, Canal a renégocié pour 5 ans son accord avec la profession du cinéma. Celui-ci définit les droits et devoirs de Canal vis-à-vis du cinéma français.  L’enveloppe consacrée à la production est passée  de 9% à 9,5% du chiffre d’affaires de Canal +, y compris les droits de catch up. Le nouvel accord concerne la production uniquement.  Un autre accord prévoit la création d’une fondation destinée à aider la distribution et l’exploitation.

Manuel Alduy a signalé un problème d’audience du cinéma sur Canal comme sur les autres chaînes car les abonnés savent qu’ils vont pouvoir profiter des rediffusions alors que les séries et le sport entraînent un phénomène d’urgence chez le téléspectateur, sans compter a concurrence des chaînes de la TNT gratuites qui diffusent des films récents.