Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Infos

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Cannes , Cinéma , Prix

Voir tous les tags

Prix SACD de la Semaine de la Critique - Lauréat de l’édition 2014 : HOPE de Boris LOJKINE

Le prix SACD de la Semaine de la critique a été décerné hier soir par Daniel Larrieu, auteur et membre du conseil d’administration de la SACD, au film français Hope de Boris Lojkine.

Comme chaque année la SACD réaffirme par ce prix, son soutien à la création et son attachement à révéler les premiers films de fiction d’auteurs venus du monde entier. Elle tient à mettre en lumière des univers, des regards et surtout défendre la diversité des cinémas et de la culture.

Grâce à son action culturelle financée par la copie privée, la commission cinéma de la SACD composée de Laurent Heynemann, président, Arthur Joffé et Jean Marboeuf remet ainsi chaque année un prix d’un montant de 4 000 euros récompensant un auteur de premier ou second long métrage.

Un lauréat, un univers récompensés

Pour cette édition 2014, le jury a décerné hier soir le Prix SACD de la Semaine de la Critique au film français HOPE de Boris Lojkine, réalisateur et scénariste du film.

Arrivé au cinéma par le documentaire, après dix ans de philosophie, le réalisateur et scénariste Boris Lojkine a quitté les livres de son parcours universitaire pour se plonger dans le réel et partir à la découverte d’autres vies, plus intenses, plus héroïques. De ses voyages et notamment de sa vie au Vietnam où il a vécu précédemment et dont il connaît la langue, il réalise deux documentaires : Ceux qui restent (2001) et Les Âmes errantes (2005) qui racontent tous deux l’impossible deuil vietnamien des êtres ayant vécu les horreurs de la guerre. Pour son premier film de fiction, Boris Lojkine est parti en Afrique et réalise ainsi le film Hope. Grâce à son expérience de documentariste, le réalisateur et scénariste explore avec acuité dans son récit la vie des migrants d’Afrique mais en privilégiant  le romanesque, l’épique avec une écriture qui emprunte aux récits picaresques. 

Daniel Larrieu, Boris Lojkine. (photo : LN Photographers)

Laurent Heynemann, président de la commission cinéma de la SACD

« Loin d’une écriture naturaliste, Boris Lojkine a su à partir d’une dramatique réalité, transcender en cinéaste la relation entre les personnages pour nous émouvoir avec force et délicatesse. »

Séances de rattrapage :
Vendredi 23 mai à 22h au Miramar, Cannes, www.semainedelacritique.com
Vendredi  6 juin à 21h30, salle Henri Langlois, Cinémathèque française

 

Les précédents Lauréats du Prix SACD de la Semaine de la Critique :
Sébastien Pilote pour le film Le démantèlement (Canada, 2013), Meni Yaesh pour le film Les voisins de Dieu (Israël, 2012), Jeff Nichols pour le film Take Shelter (Etats-Unis, 2011), Caroline Strubbe pour le film Lost persons area (Belgique/Hongrie, 2009), Christophe Van Rompay pour le film Moscow, Belgium (Belgique, 2008).

Tout savoir sur  la SACD au festival de Cannes 2014