Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Infos

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Cannes , Festival cinéma , Prix

Voir tous les tags

Prix SACD de la Semaine de la Critique - Lauréat de l’édition 2013 : LE DÉMANTÈLEMENT de Sébastien PILOTE

Le président de la SACD, Jacques Fansten a remis hier soir, lors de la cérémonie de clôture de la Semaine de la Critique, le prix SACD au film canadien Le Démantèlement de Sébastien Pilote.

Par ce prix, la SACD réaffirme comme chaque année son soutien à la création et son attachement à révéler des auteurs du monde entier. Elle tient à mettre en lumière des univers, des regards et surtout défendre la diversité des cinémas et de la culture.

Grâce à son action culturelle financée par la copie privée, la commission cinéma de la SACD composée de Laurent Heynemann, président, Christine Laurent, Arthur Joffé et Jean Marboeuf remet ainsi chaque année un prix d’un montant de 4 000 euros récompensant un auteur d’un premier ou second long métrage.

Un lauréat, un univers récompensés

Pour cette édition 2013, le jury a décerné hier soir le Prix SACD de la Semaine de la Critique au film canadien LE DÉMANTÈLEMENT de Sébastien Pilote, réalisateur et scénariste du film.

Né en 1973 dans une région éloignée du Québec, Sébastien Pilote y tourne tous ses films. Son premier court métrage du cinéaste, Dust Bowl Ha ! Ha ! (2007), s’inspire de la fermeture d’une usine de sa région. Sélectionné à Locarno et à Toronto, il est primé à Barcelone et à Montréal et se classe dans le prestigieux Top Ten du Toronto International Film Festival. Il reçoit la même année le prix du meilleur court ou moyen métrage de l’Association québécoise des critiques de cinéma. Dans son premier long métrage, Le vendeur (2011), Sébastien Pilote met en scène un vendeur d’automobiles en fin de carrière qui subit les contrecoups de la fermeture d’une usine de pâtes et papiers. Présenté en compétition à Sundance, puis dans une soixantaine de festivals à travers le monde,  il reçoit notamment le prix de la FIPRESCI à Turin. Le film reçoit également le prix Gilles-Carle décerné à la meilleure première œuvre québécoise et le prix de l’Association québécoise des critiques de cinéma. Il figure lui aussi dans le Top Ten de Toronto. Le démantèlement (2013) revient sur l’un de ses thèmes de prédilection, l’affection paternelle, et ancre son récit dans le monde agricole.

Jacques Fansten, Sébastien Pilote. crédit : LN Photographers

Laurent Heynemann

« Le démantèlement renoue avec les grands films qui confrontent l’individu avec la nature… Mais là, la nature est abandonnée par amour de la transmission, par amour, par devoir et un peu par lassitude. Nous avons voulu récompenser ce sujet, cette émotion, cette écriture. »

Séances de rattrapage :

Vendredi 24 mai à 11h, au Miramar, Cannes, www.semainedelacritique.com
Vendredi  7 juin à 19h, salle Henri Langlois, Cinémathèque française

Les précédents Lauréats du Prix SACD de la Semaine de la Critique :

Meni Yaesh pour le film Les voisins de Dieu (Israël, 2012), Jeff Nichols pour le film Take Shelter (Etats-Unis, 2011), Caroline Strubbe pour le film Lost persons area (Belgique/Hongrie, 2009), Christophe Van Rompay pour le film Moscow, Belgium (Belgique, 2008).

Tout savoir sur  la SACD au festival de Cannes 2013