Prix

Prix Henri Jeanson

Récompenser le talent, l'humour et l'insolence

À l’initiative de Claude Marcy, veuve d’Henri Jeanson, et par l’intermédiaire de la Fondation Paul Milliet*, légataire universelle des droits de ce dernier, le Conseil d’Administration de la SACD remet chaque année le prix Henri Jeanson. Celui-ci récompense un auteur dont l’insolence, l’humour, la puissance dramatique perpétuent la mémoire de l’un des plus célèbres scénaristes et dialoguistes du cinéma français.

* Le librettiste Paul Milliet (1848-1924) avait fait un legs à la SACD afin de créer une fondation portant son nom. Reconnue d'utilité publique, la Fondation Paul Milliet a pour but de venir en aide à des auteurs en difficulté.

Le Prix Henri Jeanson 2015 a été décerné à Xavier Giannoli

Reportage  Photos

Crédits LN Photographers/SACD

Le Prix Henri-Jeanson a déjà récompensé

  • Pierre Jolivet (2014)
  • Albert Dupontel (2013)
  • Jean-François Halin (2012)
  • Pierre Schoeller (2011)
  • Benoît Delépine et Gustave Kervern (2010)
  • Radu Mihaileanu (2009)
  • Cédric Klapisch (2008)
  • Marjane Satrapi (2007)
  • Rachid Bouchareb (2006)
  • Francis Veber (2005)
  • Jean-Loup Dabadie (2004)
  • Denys Arcand (2003)
  • Michel Blanc (2002)
  • Bertrand Blier (2001)
  • Dominik Moll et Gilles Marchand (2000)
  • Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri (1999)
  • Pascal Bonitzer (1998)
  • Robert Guédiguian et Jean-Louis Milési (1997)

Henri Jeanson (1900-1970) est l'un des plus célèbres dialoguistes du cinéma français. Journaliste, critique, pamphlétaire, scénariste, dialoguiste, pacifiste et anarchiste, il se bâtit dès les années 20 une réputation de polémiste insolent et subversif. Il épouse en 1939 la comédienne, romancière, parolière Claude Marcy.

Quelques une des œuvres d'Henri Jeanson

Réalisateur
1949 Lady Paname de Henri Jeanson.

Scénariste
1967 L'Homme à la Buick de Gilles Grangier.
1965 Paris au mois d'août de Pierre Granier-Deferre.
1963 La Tulipe noire de Christian-Jaque.
1962 Le Diable et les dix commandements (sketches) de Julien Duvivier.
1959 La Vache et le Prisonnier d'Henri Verneuil.
1958 Maxime d'Henri Verneuil.
1957 Montparnasse 19 de Jacques Becker.
1957 Pot Bouille de Julien Duvivier.
1954 Nana de Christian-Jaque.
1946 Un revenant de Christian-Jaque.
1942 Carmen de Christian-Jaque.
1938 Entrée des artistes de Marc Allegret.
1938 Hôtel du nord de Marcel Carné.

Dialoguiste
1952 Fanfan la tulipe de Christian-Jaque.
1948 Entre onze heures et minuit de Henri Decoin.
1946 Un revenant de Christian-Jaque.
1938 Hôtel du nord de Marcel Carné.
1938 Le Drame de Shangaï de Georg Wilhelm Pabst.
1936 Pépé le Moko de Julien Duvivier.

Eléments bibliographiques

Soixante dix ans d'adolescence de Henri Jeanson, précédé de Le Rire d'Henri Jeanson (Stock, 462 pages), 1971.
Henri Jeanson de Christophe Mousse (Presses Universitaires de Nancy, 225 pages), 1999.
Jeanson par Jeanson, présenté par René Chateau (Editions René Chateau - la mémoire du cinéma français, 600 pages), 2000.