Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Positions

Présence des femmes dans les commissions relevant de la culture : une avancée à conforter

La SACD accueille avec une grande satisfaction l’adoption par le parlement, dans le projet de loi sur l’égalité et la citoyenneté, d’une disposition tendant à renforcer la présence des femmes dans les commissions relevant du ministère de la Culture et de la Communication et de ses établissements publics (Centre National du Cinéma, Centre National des Variétés…).

Grâce à cet article, à partir du 1er janvier 2018, l’ensemble des commissions qui donnent des avis ou attribuent des aides et des subventions, participent à des sélections en vue de compétitions internationales, à l’acquisition, à la commande d’œuvres ou à la délivrance d’agréments, devraient être composées d’au moins 40% de femmes.

Alors que le texte doit encore faire l’objet d’une dernière lecture au parlement, la SACD encourage les députés et sénateurs à inscrire définitivement cette avancée dans le marbre de la loi.

Non seulement, cette disposition comblerait une insuffisance de la loi du 4 août 2014 qui avait acté la présence minimale de 40% de femmes dans les commissions dépendant directement d’un ministère mais en avait indirectement exclu les commissions relevant des établissements publics placés sous sa tutelle. Or, l’Observatoire de l’égalité femmes – hommes dans la culture a constaté en début d’année la trop faible présence de femmes en moyenne dans ces commissions dépendant des établissements publics, qui sont aussi nombreuses qu’elles jouent un rôle central dans la mise en œuvre de la politique audiovisuelle, cinématographique et culturelle.

L’adoption définitive de cet article, proposée par le gouvernement, validée et complétée par les députés et sénateurs, permettrait également de mettre en vigueur l’une des propositions formulée par la SACD dans le cadre de la 5ème édition de sa brochure « Où sont les femmes ? » (1.4 Mo). En effet, aller vers la parité dans la composition des jurys et autres comités d’experts fait partie de ces mesures fortes et nécessaires pour accompagner et traduire concrètement la volonté politique de renforcer la place des femmes dans la culture.