Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Positions

Ajouter aux favoris / Partager

Tags :

Voir tous les tags

Plan d'économies de France Télévisions : un plan arbitraire et exorbitant pour la création audiovisuelle

Le Groupe 25 Images, la Guilde française des scénaristes, la SACD, la SCAM, le SPFA, le SPI et l’USPA s’inquiètent des indications parues dans la presse quant à un possible plan d’économies de France Télévisions.

Un tel plan pourrait avoir des conséquences graves sur ses investissements dans la création patrimoniale et sur l’attractivité même du groupe public à moyen terme auprès des téléspectateurs. Les coupes envisagées représenteraient l’équivalent de plus de 500 documentaires, 30 séries d’animation ou encore 10 séries de 6 * 52 minutes de fiction.

Elles seraient très étonnées si un tel plan était confirmé. Il serait contraire aux prévisions et aux engagements qui leur avaient été présentés par France Télévisions il y a, à peine deux mois, et qui envisageaient déjà une baisse substantielle du financement de la création.

Si France Télévisions prévoyait effectivement d’amputer jusqu’à 15% ses dépenses dans les œuvres de fiction, de documentaire de création, d’animation et de spectacle vivant, le groupe public préparerait le pire : la cessation d’activités pour de nombreux scénaristes et réalisateurs, une forte augmentation du chômage des techniciens intermittents, la fragilisation du tissu de la production indépendante et un renoncement à la vitalité et au bouillonnement artistiques.

Chaque année, France Télévisions représente de l’ordre de 50% des investissements dans la création patrimoniale. C’est dire si une révision aussi forte, brutale et imprévisible des obligations d’investissements de France Télévisions aurait des conséquences désastreuses pour la création patrimoniale française.

Le Groupe 25 Images, la Guilde française des scénaristes, la SACD, la SCAM, le SPFA, le SPI et l’USPA considèrent également que les missions que le service public doit remplir, grâce à une contribution à l’audiovisuel public (CAP) dont la progression doit être assurée et à un financement public qui devrait être globalement conforté, ne peuvent être dissociées d’une ambition élevée dans la création française.

C’est l’essence même du service public que d’avoir une exigence renforcée et de faire le pari d’une création innovante, différente et dynamique.

Alors que les discussions se poursuivent entre l’État et France Télévisions pour adopter un nouvel avenant au Contrat d’Objectifs et de Moyens, le Groupe 25 Images, la Guilde, la SACD, la SCAM, le SPFA, le SPI et l’USPA demandent au Gouvernement de ne pas s’engager dans la voie d’une remise en cause des obligations de France Télévisions à l’égard de la création qui sonnerait, si ceci était confirmé, comme un renoncement à ses missions.
________________________________________
Contacts presse :

SACD : Agnès Mazet – 01 40 23 45 11
Guilde française des scénaristes : Guilhem Cottet - 01 44 89 99 80
Groupe 25 Images : Dominique Attal - 01 42 50 64 30
SCAM : Astrid Lockhart - 01 56 69 64 05
SPI : Juliette Prissard-Eltejaye – 01 44 70 40 44
SPFA- USPA : Stéphane Le Bars – 01 40 53 23 00