Disparition

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Cinéma , Disparition , Hommage , Ministère de la Culture

Voir tous les tags

Philippe Séguin et le cinéma

Lire l'article de Bertrand Tavernier

La mort de Philippe Séguin a donné lieu à une avalanche de condoléances plus ou moins hypocrites, faux derches (celles de Juppé ou de Jospin que cette mort surprenait en pleine promo et qui devait céder son temps de parole), à un déluge de regrets coincés, avec des expressions calibrées, taillées sur mesure  qui voltigeaient d’un article à l’autre :  forte personnalité, Républicain, gaulliste social.

Quelques exceptions ici et là, notamment celle de Serge Moati visiblement très ému et d'Henri Guaino. J’aimais bien Philippe Séguin. Les deux ou trois fois où je l’ai rencontré, il m’a étonné par sa culture, sa rapidité de décision, son intérêt et sa connaissance de très nombreux sujets. Notamment le cinéma. Ce que je n’ai lu nulle part. On a parlé de son amour du foot mais pas du cinéma qui l'a conduit à accepter de siéger au Conseil d'Administration du Festival de Cannes.

Je me souviens de son intervention dans la regrettée émission Cinéma, Cinémas ...

Lire la suite de l'article sur le blog du Conseil d'administration.