Présidentielle

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Rencontre , Sarkozy

Voir tous les tags

Nicolas Sarkozy rencontre les auteurs

Le président-candidat est le premier à avoir répondu à l’invitation de la SACD adressée à plusieurs candidats à l’élection présidentielle.

Dans le cadre de l’élection présidentielle, la SACD a lancé une invitation aux candidats, une invitation à venir rencontrer les auteurs des différents répertoires que sont le cinéma, la télévision, le spectacle vivant, la musique de scène… Nicolas Sarkozy a été le premier à répondre favorablement àl l'invitation. Le mercredi 11 avril 2012, il est venu à la SACD pour un déjeuner de travail avec Sophie Deschamps, la présidente de la SACD, Pascal Rogard, le directeur général, et plusieurs personnalités : Jean-Paul Alègre, Jean-Jacques Beineix, Jean-Claude Carrière, Jacques FanstenMichel Favart, Gérard Krawczyk, Claude Lelouch, Radu Mihaileanu, Christine Miller, Bertrand Tavernier et Carole Thibaut.

A cette occasion, Nicolas Sarkozy a réaffirmé son engagement en faveur de la défense du droit d’auteur et contre le piratage des œuvres sous toutes ses formes, au plan national et international. Il a souligné la nécessité de poursuivre le développement de l’offre légale de films et d’œuvres réalisées pour la télévision. A cet égard, il a pris acte de la nécessité d’une évolution de la chronologie des médias mûrement concertée avec l’ensemble des acteurs concernés.

Il a également réaffirmé sa volonté d’étendre à l’ensemble des biens culturels, physiques ou en ligne, la récente mesure d’abaissement de 19,6% à 7% du taux de TVA sur le livre numérique. Il s’est engagé à mettre fin au dumping fiscal pratiqué par certains distributeurs de biens culturels en ligne à partir de pays européens à faibles TVA et impôt sur les sociétés, notamment en les assujettissant à l’impôt sur les sociétés en France. Il s’est enfin engagé à consolider le financement de la production audiovisuelle via le CNC, dont les moyens ont augmenté de 36% depuis 2007, en faisant contribuer les nouveaux acteurs du numérique et notamment les opérateurs de télévision connectée.

Abordant les questions relatives au spectacle vivant, Nicolas Sarkozy a annoncé qu’il poursuivrait en 2012 et au-delà la « sanctuarisation » des moyens alloués à ce secteur. Il s’est également engagé à présenter devant le Parlement un projet de loi-cadre destiné à fixer et à clarifier les compétences, les objectifs et les moyens de l’ensemble des acteurs du spectacle vivant : Etat, collectivités territoriales, institutions culturelles publiques et privées. Cette loi encouragera la diffusion des spectacles, aujourd’hui très insuffisante, et abordera la question de la répartition sur le territoire des institutions subventionnées par les différents niveaux de collectivités publiques. Il a enfin annoncé son souhait d’agir résolument pour garantir aux femmes une place plus équitable dans les nominations à la tête des institutions dramatiques subventionnées.

Reportage  Photos

Crédit : Mikaël Lafontan