Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Positions

Ajouter aux favoris / Partager

Tags :

Voir tous les tags

Mission sur le financement du spectacle vivant : un constat pertinent, un avenir à construire

La SACD a pris connaissance avec intérêt des préconisations formulées par la mission qui avait été confiée à Serge Dorny, Jean-Louis Martinelli, Adrien-Hervé Metzger et Bernard Murat pour soutenir financièrement le développement du spectacle vivant.

Malgré un démarrage trop tardif de la mission qui aurait gagné à être mise en place bien avant, la SACD se réjouit que le constat qu’elle a énoncé depuis de nombreuses années soit repris par la mission elle-même : lacunes très lourdes en matière d’observation et d’évaluation qui empêche d’avoir une connaissance fine de la réalité de la fréquentation et de l’économie du spectacle vivant ; insuffisante diffusion et circulation des productions du spectacle vivant.

Elle espère que ce constat lucide, objectif, réitéré et confirmé par tous les rapports qui se succèdent depuis 2004 – dans le rapport Latarjet (2004) et le rapport de la cour des comptes (2009) - saura être enfin pris en compte par les pouvoirs publics comme par la plupart des organisations professionnelles du spectacle vivant.

Face aux tensions pesant sur les finances publiques et qui pourraient affecter gravement les interventions de l’État et des collectivités locales dans les prochaines années, la SACD avait formulé, dès le début des Entretiens de Valois en 2007, la nécessité de pouvoir dégager de nouvelles ressources, en complément de celles de l’État et des collectivités territoriales.

Les propositions formulées par la mission tendant à identifier sept ressources extrabudgétaires vont d’ailleurs dans le bon sens, même s’il aurait été préférable d’éviter un tel éparpillement de ressources.

La SACD aurait à cet égard trouvé plus juste et efficace, comme la mission Musique a su le faire en septembre 2011, de cibler des ressources plus certaines et plus cohérentes entre elles, quitte à recentrer le fonds de développement sur l’objectif de favoriser la diffusion des spectacles, point noir de la politique actuelle du spectacle vivant.

Elle note enfin que la proposition d’inscrire à l’ordre du jour du prochain Parlement un projet de loi d’orientation sur le spectacle vivant semble désormais faire consensus.

La SACD se félicite de la volonté, présente dans ce rapport mais aussi dans les propositions de François Hollande et de Nicolas Sarkozy, de donner un socle législatif au spectacle vivant. Pour sa part, la SACD entend que ce projet de loi puisse consacrer, comme dans le cinéma, comme dans l’audiovisuel, un soutien réaffirmé à la création contemporaine d’expression originale française en contrepartie des financements publics dont bénéficient les lieux.