Egalité  femmes/hommes

Les femmes dans la culture : les chiffres 2016

A l'occasion de la sortie de l'édition bilan de la brochure SACD "Où sont les femmes " pour ses 5 ans, retour sur les chiffres de l'année qui pointent à une fois de plus une sous-représentation féminine dans le spectacle vivant et l'audiovisuel.

La SACD en fait le constat depuis 2012 et la parution de sa brochure Où sont les femmes ? (1.4 Mo) pour les besoins de laquelle une centaine de structures culturelles sont passées au crible chaque année, la présence des femmes dans le spectacle vivant et l'audiovisuel reste faible. Et 2016 ne change pas radicalement la donne.

En spectacle vivant, sur les 102 théâtres, orchestres et opéras subventionnés étudiés, la représentation féminine parmi les artistes programmées demeure préoccupante avec :

  • 2% de compositrices
  • 5% de librettistes
  • 24 % d'autrices de théâtre
  • 29 % parmi les metteuses en scène
  • 40% de femmes parmi les chorégraphes

Dans le même temps, l'Observatoire de l'égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication nous apprend que 52 % des étudiants des écoles de l'enseignement supérieur Culture en spectacle vivant sont des étudiantes : difficile de s'abriter derrière l'excuse selon laquelle les femmes s'intéresseraient moins que les hommes à ces métiers-là.

Peu programmées, peu nommées à des postes à responsabilité

Quelques chiffres parlants  : dans les spectacles programmées par les théâtres nationaux, parmi les artistes impliqués, la part des femmes s'élève à 23 % ; au festival d'Avignon, cette part monte à 29 % et dans les centres dramatiques nationaux et régionaux, à 30 %.

En musique, on ne compte que 7 % de femmes parmi les artistes  (compositrices, chorégraphes, metteuses en scène, librettistes, cheffes d'orchestre, solistes) programmés dans les festivals, dans les orchestres nationaux et dans les opéras. Dans les 8 opéras qui en France ont présenté plus de 10 spectacles cette saison, parmi les artistes impliqués, il n'y avait que 15% de femmes.

La situation n'est guère plus reluisante aux postes de direction. La part de femmes à la tête des lieux de création et de diffusion du spectacle vivant subventionnés par le ministère de la Culture est la suivante :

  • 0 % dans les théâtres nationaux
  • 13 % dans les centres chorégraphiques nationaux
  • 15 % dans les Maisons d'opéra
  • 25 % dans les centres dramatiques nationaux et régionaux
  • 29 % dans les scènes nationales

Et dans le cinéma et la télévision ? Selon les chiffres sur les entreprises de l'audiovisuel public fournis par l'Observatoire de l'égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication , les femmes ne sont représentées qu'à hauteur de 36 % dans les comités de direction et de 39 % dans les conseils d'administration. Elles le sont en revanche à hauteur de 67 % dans les directions des antennes et de 60 % (3 sur 5) à leur présidence. Un des rares signes encourageants relevés dans les chiffres de 2016. 

Lire notre communiqué sur le bilan Où sont les femmes 2012-2017