Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Infos

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Fête du théâtre

Voir tous les tags

Le Théâtre en fête à la SACD avec Fabrice Luchini et Pierre Niney

La SACD accueillait le 4 février l’association Plaisir du Théâtre qui a remis le Prix Marcel Nahmias 2012 à Fabrice Luchini et le Prix Jean-Jacques Gautier 2012 à Pierre Niney.

Le rendez-vous incontournable de la création théâtrale

Depuis 2007, la SACD donne rendez-vous chaque année aux auteurs et artistes du monde du théâtre afin de célébrer la création théâtrale.

Elle est heureuse d’accueillir l’association Plaisir du Théâtre dont le jury indépendant (composé d’écrivains, de critiques de théâtre, de comédiens anciens lauréats et de représentants de la SACD) attribue chaque année deux prix.
Pour l’année 2012, René de Obaldia de l’Académie française et président des jurys a remis le Prix Plaisir du théâtre – Marcel Nahmias 2012 à Fabrice Luchini, et Armelle Héliot le Prix Jean-Jacques Gautier 2012 à Pierre Niney.

La cérémonie s’est  déroulée le 4 février dans les salons de la SACD en présence de Jacques Fansten, président du Conseil d’Administration de la SACD, de Pascal Rogard, directeur général, de Georges Werler, vice-président, de Denise Chalem, présidente de la commission Théâtre et de l’ensemble du Conseil d’Administration.

Les lauréats de l’édition 2012

Le Prix « Marcel Nahmias » décerné à un écrivain ou à un comédien de théâtre (pour l’ensemble de son œuvre ou de sa carrière) est remis cette année à l’acteur et producteur Fabrice Luchini.

Fils d’immigrés italiens, passionné de littérature, autodidacte, garçon coiffeur, fan de James Brown, Fabrice Luchini est devenu en 44 ans de carrière, un acteur populaire et un comédien de théâtre qui a su rendre populaires de grands textes littéraires. Repéré en 1968 sur une piste de danse par Philippe Labro, il deviendra par la suite l’acteur fétiche du réalisateur Eric Rohmer avec lequel il tournera six films dont Le genou de Claire (1970), Perceval le Gallois (1978), Les nuits de la pleine lune (1984). Parallèlement à ses premiers rôles au cinéma, il suit très tôt les cours de Jean-Laurent Cochet et s’adonne au théâtre, sa grande passion. Il joue En attendant Godot de Samuel Beckett (1978), Le veilleur de nuit de Sacha Guitry (1986), Le secret d’Henri Bernstein (1987), Deux femmes pour un fantôme et La Baby-sitter de René de Obaldia (1990), Art de Yasmina Reza (en 1994). Fabrice Luchini se fait connaître du grand public en 1990 grâce au film de Christian Vincent, La Discrète. Il alterne dès lors entre sa carrière au cinéma – il tourne avec Oshima, Klapisch, Lelouch, Molinaro, Tirard, Fontaine, Le Ny, Ozon, Le Guay,…- et son amour des planches et des auteurs dont il fait la lecture avec succès  – La Fontaine, Nietzsche, Céline, Valéry, Murray ou Barthes. Prochainement, il sera sur scène dans la pièce de Florian Zeller Une heure de tranquillité mise en scène par Ladislas Chollat au Théâtre Antoine.

Le Prix « Jean-Jacques Gautier», du nom du célèbre critique du Figaro, décerné depuis 1989 à une personnalité émergente du monde du théâtre est attribué pour l’année 2012 au comédien Pierre Niney.

À 23 ans Pierre Niney est actuellement le plus jeune pensionnaire de la Comédie-Française. Il  se passionne pour le théâtre dès l’âge de 11 ans. Admis en 2007 au cours Florent, il est engagé dans la troupe du Français en 2010. Il y interprète son premier rôle dans Un fil à la patte de Feydeau mis en scène par Jérôme Deschamps. Pierre Niney joue par la suite sous la direction de Julie Brochen (Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce), Vladimir Pankov ou encore Emmanuel Demarcy-Mota (Wanted Petula et Bouli année zéro). Parallèlement à sa carrière théâtrale, il débute au cinéma en 2007 dans la comédie Nos 18 ans de Frédéric Berthe. Il alterne par la suite des rôles dans des films d’auteurs, Nicolas Klotz, Robert Guédiguian et des comédies populaires, LOL de Liza Azuelos, Les Emotifs anonymes de Jean-Pierre Améris. Il obtient son premier grand rôle au cinéma dans J’aime regarder les filles de Frédéric Louf. Cette année, il est nommé comme meilleur espoir masculin  aux César 2013 pour son rôle dans le film Comme des frères d’Hugo Gélin.