Ministère

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Ministère de la Culture

Voir tous les tags

Le Ministère de la Culture se réorganise

Le nombre des directions de l’administration centrale passe de sept à trois au 1er janvier 2010.

Dans un décret pris le 11 novembre, Frédéric Mitterrand a conclu la réflexion sur l’organisation de son Ministère, menée dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP). La réorganisation proposée vise à simplifier et améliorer la gestion de l’administration centrale, en limitant notamment les doublons entre les directions.

Le secrétariat général, seul service à ne pas changer de nom dans cette réorganisation, a une mission essentiellement transversale, il coordonne et complète l’action des trois nouvelles directions.

En revanche, les 7 directions et les 3 délégations présentes jusqu’à présent sont fondues dans 3 nouvelles directions générales :

  • La direction du développement des médias, jusqu’alors officiellement rattachée aux Services du Premier Ministre rentre dans le giron du Ministère de la Culture. Elle fusionne avec la direction du livre et de la lecture pour devenir la direction générale des médias et des industries culturelles.
    Cette nouvelle entité suivra les activités du CNC, qui relevait auparavant de l’autorité directe du ministre et mettra en œuvre la politique de l’Etat en faveur du développement et du pluralisme des médias, de l’ensemble des services de communication et du livre.
    Elle contribue également, avec le secrétariat général, à l’établissement de la position française dans les négociations internationales touchant à la réglementation et à la régulation des industries culturelles, notamment des services en ligne.
  • La direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles fusionne elle avec la délégation aux arts plastiques pour former une direction générale de la création artistique.
    Cette direction reprend le rôle de ses deux prédécesseurs, et a donc une mission de soutien de la création artistique et de son renouvellement, notamment à travers la commande d’œuvres originales. Elle conserve sa vocation à développer les réseaux nationaux de création, et doit par ailleurs favoriser la diffusion des œuvres et leur accès par le plus grand nombre, y compris hors de France. C’est également cette direction qui contribue à définir la législation concernant les professions du secteur, et elle qui donnera suite aux Entretiens de Valois.
  • Les directions de l’architecture et du patrimoine, des musées de France et des Archives de France sont fondues dans la nouvelle direction générale des patrimoines.


Le décret rentrera en application au 1er janvier 2010, et s’accompagne dans les régions d’une politique de rapprochement des services culturels de l’Etat.