Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Infos

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Patrimoine

Voir tous les tags

La SACD fête le patrimoine en musique

Pour les journées européennes du patrimoine, la SACD ouvre ses portes à tous les amateurs le samedi 19 septembre de 12h à 18h et le dimanche 20 septembre de 10h à 18h.

Située en plein cœur du 9ème arrondissement de Paris, la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques ouvre  les portes  de l’Hôtel de Blémont depuis 2006 aux visiteurs des journées européennes du patrimoine. Elle propose une nouvelle fois aux visiteurs d’explorer en musique les archives et documents exceptionnels de sa bibliothèque et au détour de ses salons, de découvrir la quiétude de sa serre et  son jardin, petit îlot de tranquillité dans l’agitation du quartier des théâtres parisiens.

Samedi 19 et dimanche 20 septembre de 14h30 à 18h, le compositeur Marc Deschamps accompagné au chant par Pedro Camarasa interprétera au piano des airs d’opérette issus du répertoire musical de la SACD. Pas sur n’importe quel piano, sur celui du compositeur Maurice Yvain (1891-1965) installé dans le salon vert de la SACD.

Dans le cadre des événements Matrimoine organisés par l’association HF Ile-de-France, la SACD plonge également les visiteurs dans l’histoire matrimoniale de la création le dimanche 20 septembre et leur fait découvrir Le Cri de Paris, texte lu et adapté par l’auteure Aurore Evain dans une mise en scène de Blandine Pélissier à 10h30, 11h30 puis à 15h et 16h. Aurore Evain entraîne l’auditeur en 1924 : cette année-là de juillet à septembre la revue Le Cri de Paris lance une enquête à la demande de la journaliste Odette Pannetier (seule femme membre du premier jury du prix Renaudot en 1926) intitulée « Pourquoi y a-t-il si peu de femmes auteurs dramatiques ?». Un florilège de réponses cocasses et cinglantes proposées par le Tout-Paris théâtral de l’époque est alors publié, pour le pire et le meilleur...

La SACD : un patrimoine culturel et naturel

Une visite en plein cœur de la « Nouvelle Athènes » dans un immeuble de la grande bourgeoisie parisienne du XIXème siècle.
L’hôtel particulier abritant la SACD depuis 1932 fut construit sous le Second Empire, puis acheté par le poète Émile Blémont (1839-1927), dont il porte désormais le nom. Il incarne, avec d’autres bâtiments du quartier tels que le musée de la Vie Romantique ou le musée Gustave-Moreau, l’esprit de ce que l’on appela la « Nouvelle Athènes ».  En effet, au milieu du XIXème siècle, l’espace compris entre la Chaussée d’Antin, Notre-Dame-de- Lorette et la barrière de Clichy, se transforma progressivement en un quartier en pleine effervescence intellectuelle où se côtoyaient un grand nombre d’écrivains, d’acteurs, de musiciens, de peintres et de grands bourgeois.
À l’occasion de ces journées, découvrez les salons du rez-de-chaussée, la serre et le jardin dans leur ordonnance d’origine.

La SACD, 200 ans d’histoire

La SACD, de Beaumarchais à l’ère numérique, deux siècles de  savoir-faire consacrés à  la gestion du droit d’auteur.
Créée par Pierre Augustin Caron de Beaumarchais (1732-1799), la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques rassemble plus de 57 000 auteurs issus du spectacle vivant et de l'audiovisuel. Elle s’investit par son action culturelle, en faveur de la création contemporaine par le biais d'aides à la création, à la diffusion du spectacle vivant et se mobilise pour la formation d'artistes.

Venez nombreux, voyager, apprendre, découvrir et chanter au 11, bis rue Ballu – PARIS 9ème