Diversité  culturelle

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Affaires Européennes , Diversité culturelle

Voir tous les tags

La Coalition française pour la diversité culturelle s’oppose à ce que les services audiovisuels servent de monnaie d’échange dans les négociations commerciales

La Coalition française pour la diversité culturelle s’est inquiétée de la poursuite de la négociation d’un accord de libre échange entre l’Union européenne et la Corée, auquel est annexé un protocole de coopération culturelle. Souhaitant finaliser cet accord commercial au plus vite, la DG Commerce s’est contentée de proposer aux Coréens le modèle de protocole conclu avec les pays des Caraïbes, sans tenir compte du fait que l’industrie audiovisuelle coréenne n’est pas celle d’un pays en développement. Malgré les demandes répétées des professionnels, aucune étude d’impact n’a été réalisée et la culture et l’audiovisuel deviennent ainsi des monnaies d’échange dans le cadre d’une négociation commerciale globale, ce qui est inacceptable.

La culture, dont le statut particulier est désormais reconnu par la convention UNESCO, ne doit pas revenir dans le giron des accords de commerce. Il est indispensable que les discussions sur les protocoles de coopération culturelle soient déconnectées des négociations commerciales et ne soient proposés qu’à des pays ayant ratifié la convention UNESCO.

La Coalition française renouvelle ses instances dirigeantes

La Coalition française pour la diversité culturelle, réunie en Assemblée générale le 20 janvier dernier, a renouvelé son Conseil d’administration. Pascal Rogard (SACD), Bernard Miyet (SACEM) et Claude Michel (FNSAC-CGT) ont été respectivement reconduits aux fonctions de Président, Vice-Président et Trésorier de l’ADRIC, association créée par la Coalition française pour la diversité culturelle.