Hommage

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Anouilh , Hommage , Théâtre

Voir tous les tags

Jean Anouilh 1910 - 2010

La SACD fête le centenaire de sa naissance

Jean Anouilh nait en 1910 à Bordeaux avant de venir à Paris au lycée où il découvre le théâtre. En 1929, il entre à la Comédie des Champs-Elysées comme secrétaire de Louis Jouvet. Il se consacre ensuite très vite à l’écriture de pièces et obtient son premier grand succès en 1937 avec Le Voyageur sans bagage dont Darius Milhaud écrit la musique de scène. L’année suivante, il aura encore un succès avec le Bal des voleurs qui signe sa première collaboration avec le metteur en scène André Barsacq qui accompagnera son travail pendant plus de quinze ans. Pendant l’occupation, il écrit Antigone au regard des événements de l’époque dans laquelle Antigone représentera la résistance. A ce jour elle reste sa pièce la plus célèbre et plus souvent jouée.

Il écrit ensuite de nombreuses pièces qu’il a classées lui-même en plusieurs catégories : pièces roses (avec le Bal des voleurs en 1932, Leocadia en 1939), pièces noires (Le Voyageur sans bagage, 1937), pièces brillantes (L’invitation au château en 1947 ou Colombe en 1951), nouvelles pièces noire (dont Antigone, 1944), pièces grinçantes (La Valse des toréadors, 1951), pièces costumées (L’Alouette en 1953), nouvelles pièces grinçantes (dont Les Poissons rouges ou mon père ce héros, 1970), pièces baroques (Ne réveillez pas Madame, 1970), pièces secrètes (Le Scénario, 1976), pièces farceuses (Episodes de la vie d’un auteur, 1948). Ainsi son œuvre théâtrale compte près de 40 pièces.

Toujours joué, Jean Anouilh reste parmi les auteurs les plus montés et on peut remarquer ces dernières années qu’il est commence à être plus joué à l’étranger qu’en France principalement dans les pays francophones mais aussi beaucoup en Russie.

Outre plusieurs mises en scène de ses textes auxquelles il participe, Jean Anouilh a adapté quelques pièces anglo-saxonnes de Shakespeare, Oscar Wilde, Graham Green.

Il écrit aussi des scénarios, en particulier avec Jean Aurenche qu’il connaît depuis l’adolescence dont Cavalcade d’amour réalisé par Raymond Bernard. Il travaille sur la série des Caroline chérie avec Cécil Saint-Laurent et aussi sur le film de Julien Duvivier Anna Karénine dont il écrit le scénario. Dans les années 60, il collabore aux films de Roger Vadim, Edouard Molinaro, Christopher Miles.

Mardi 6 Avril, La SACD et l’Association des Amis de Jean Anouilh ont présenté le documentaire :

JEAN ANOUILH (France / 1998 / 48’ / beta SP)
réalisé par Claude Santelli
dans la série Un siècle d’écrivains produit par Leslie F. Grunberg / Les Films Pénélope

 

Crédit photo Une : Bernand