Festival  d'Avignon  2014

Irrévérence(s)

une commande à Marie-Agnès Gillot et Lola Lafon

Conception et interprétation : Marie-Agnès Gillot et Lola Lafon

Reportage  Photos

Crédits LN Photographers

« Je commence à comprendre que je suis exilée de mon sexe. Exilée volontaire. En lutte armée, en résistance. Contre celle que j’aurais dû être. » Lola Lafon, Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce Babel)
Opposer à ce qui nous entoure le désir inextinguible d’un autre possible qui ne soit pas une fuite, mais plutôt le choix d’être au monde en n’étant jamais immobile. S’affirmer joyeusement irrécupérables et évadées de toutes les pesanteurs. Avec la danse comme vocabulaire de vie, la danse qui exige qu’on travaille en résistance. La danse comme réécriture d’un monde. Se demander à qui appartiennent nos gestes, à qui appartiennent nos corps ? Nos pensées sans cesse réorganisées, reformulées dès lors qu’elles vont trop loin, débordent du cadre, rayent le possible ? Chercher. Déposer des questions. Fabriquer des doutes. »

Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce
Lola Lafon, éditions Flammarion

Extrait vidéo :