Disparition

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Disparition , Hommage

Voir tous les tags

Hommage à Jérôme Savary

Eduardo Manet, administrateur Théâtre de la SACD, rend hommage au metteur en scène Jérôme Savary.

Jérôme Savary était un artiste de la Renaissance.

C’est-à-dire, un être sensible qui aimait l’art dans toutes ses manifestations. La musique, le théâtre, la radio, le cinéma, la télévision. Un artiste sans frontières.

Il passait parfois avec nonchalance, mais toujours avec élégance du music-hall à l’opéra ; de Molière à Arrabal, d’un plateau en forme de cathédrale à une petite scène où l’acteur ne pouvait faire que deux ou trois pas avant de se retrouver nez à nez avec le public.

Il avait aussi le don de nous apporter la joie avec ses productions théâtrales. Je me souviens surtout de l’époque magique de son Magic circus. Nous, le public ; nous ses admirateurs nous attendions à cette époque qui semble à présent si lointaine, le nouveau spectacle de Jérôme Savary.

Il nous avait gâtés, Savary. Comme une bonne fée sait gâter les enfants qui sont sages et, avant toute chose…Ceux qui ne l’étaient pas.

Des adultes transformés en mômes, braillards, qui tapaient des pieds sur les marches d’une salle de théâtre, qui riaient jusqu’à avoir mal au ventre, qui applaudissaient sans jamais se fatiguer.

Réponse normale pour remercier le Magicien qui nous avait fait cadeau d’un tel plaisir.

La joie théâtrale.

La joie artistique.

Ou tout simplement…

La joie.

Quelque part, là où tu es en ce moment, je sais, nous savons, nous, tes enfants gâtés d’hier, nous sommes certains, Jérôme, que des anges et des sylphides dansent le tango avec des tutus roses et des talons aiguille pour te recevoir comme tu le mérites, pour construire avec toi un monde de magie, un espace de fraternité, une scène sans frontières de beauté et de joie.

Oui, de joie.

Eduardo Manet