Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Infos

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Court-métrage , Festival cinéma

Voir tous les tags

Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand

Les lauréats des prix SACD

  • Le prix de la meilleure première œuvre de fiction d’expression française décerné à la scénariste du Nom des gens, Baya Kasmi pour son film J’aurais pu être une pute.
  • Le prix SACD du meilleur film d’animation francophone remis ex aequo à :
    - Hefang Wei pour son film Chroniques du Pont.
    - Erick Hupin, Hans Baldzuhn, Pierre Nahoum, Baptiste Ode, Philippe Puech pour leur film  Nuisible(s).

La SACD partenaire au festival de Clermont-Ferrand :

Parce que la SACD soutient la création en valorisant les auteurs et en favorisant la diffusion de leurs œuvres, elle est partenaire depuis 1993 du Festival de Clermont-Ferrand. À cette occasion elle remet deux prix lors de la clôture du festival :

  • Le prix de la meilleure première œuvre de fiction d’expression française
  • Le prix SACD du meilleur film d’animation francophone

Ces prix encouragent l’originalité et la créativité des auteurs récompensés et sont aussi un tremplin pour les lauréats.
Ces courts métrages de fiction bénéficient d’une meilleure visibilité et leur donnent les moyens de construire et réaliser de nouveaux projets, voire même d’élaborer un premier long métrage. 
Ils permettent soit de découvrir de nouveaux talents, soit de confirmer les créations d’auteurs déjà connus.

La SACD et le festival soutiennent aussi l’animation, de plus en plus présente dans le paysage cinématographique français, que confirme la création cette année du César du meilleur film d’animation.
Le soutien de la SACD donne ainsi un nouvel élan pour les auteurs tout en apportant une vision dynamique du court-métrage en perpétuelle évolution.

Le Festival de Clermont-Ferrand en quelques mots...

Depuis 1981, le Festival de Clermont-Ferrand est devenu la manifestation mondiale la plus importante consacrée au court métrage. Avec plus de 3 000 participants, 183 courts métrages (animation, comédie, documentaire, travaux de fin d’étude…) venus d’une soixantaine de pays y sont projetés.
Organisé en trois compétitions : nationale, internationale et labo (court métrage expérimental) le festival permet de découvrir des auteurs venant de tous horizons, ainsi que des œuvres à la fois innovantes et originales.
Attractif et éclectique le Festival de Clermont-Ferrand permet ainsi de découvrir un large choix de courts-métrages.

 

Les lauréats des prix SACD, que sont-ils devenus ?

Les lauréats de 2008 : Emilie Carpentier, Anne-Laure Daffis et Léo Marchand continuent dans l’écriture de court métrage.
L’auteure Emilie Carpentier des ombres qui me traversent travaille actuellement sur la finalisation d’un film intitulé Au large.
Les auteurs du court-métrage d’animation : La Saint Festin (Anne-Laure Daffis et Léo Marchand) ont un projet de long métrage nommé L’Immeuble.
Louis Briceno et David Alapont, lauréats 2010 pour le court métrage d’animation Fard, travaillent sur de nouveaux projets de courts métrages. Louis Briceno est en compétition nationale cette année avec le court métrage documentaire étonnant et original : Tomalt.