Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Positions

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Affaires Européennes

Voir tous les tags

Désengagement de l’Union Européenne dans le programme MEDIA : la SACD et la Scam appellent à un sursaut de la Commission Européenne

La SACD et la SCAM partagent les inquiétudes formulées par les agences nationales européennes du film, dont le CNC français, concernant la déstabilisation du programme MEDIA par la Commission Européenne.

En envisageant la fusion de MEDIA avec d’autres programmes communautaires, qui mettrait fin à son autonomie et engagerait la voie d’une réduction de ses moyens budgétaires, la Commission Européenne poserait les bases d’une politique très négative et néfaste à l’égard du secteur audiovisuel européen.

La SACD et la SCAM rappellent, à cet égard, l’apport essentiel du programme MEDIA depuis 20 ans pour consolider et accompagner la création et l’industrie du cinéma européen, pour faciliter la circulation et l’exposition des œuvres sur l’ensemble du territoire européen.

À l’heure où la diversité culturelle se doit d’être défendue et promue aussi en Europe, la SACD et la SCAM ne comprendraient pas que l’Union européenne sacrifie ses ambitions culturelles, au mépris total des discours et des engagements pris depuis de longues années par ses plus hautes autorités dont le Président Barroso.

Ce désengagement de l’Union Européenne dans le financement du programme MEDIA serait d’autant plus inadmissible que les nombreux défis auxquels le cinéma et la création sont confrontés devraient au contraire inciter la Commission européenne à envisager une extension du champ d’action de MEDIA.

Cela permettrait de pallier l’insuffisance des aides à la formation et à l’écriture des auteurs, de promouvoir un véritable droit à rémunération pour tous les auteurs européens, de renforcer la circulation des œuvres européennes sur les services à la demande, etc.

Dans ce contexte, la SACD et la SCAM appellent les pouvoirs publics français à faire preuve de la plus grande détermination pour maintenir et renforcer les missions du programme MEDIA, au-delà de 2014, et demandent à la Commission Européenne de maintenir, à l’égard des programmes de financement de la culture et de la création audiovisuelle et cinématographique, une exigence et une ambition fortes et intangibles.