Cannes

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Cannes , Cinéma , Orange

Voir tous les tags

David Kessler : Orange Studio se concentre sur son activité de coproducteur et de valorisation de son catalogue

Dans le cadre de ses rencontres cannoises, la SACD a reçu David Kessler, directeur général d’Orange Studio, filiale cinéma du groupe Orange, le 17 mai dernier.

La création d’Orange Studio date de 2007 pour aller dans le sens d’une convergence accrue entre les "tuyaux" et les contenus et notamment les œuvres. Cet engagement s’est traduit à la fois par la création des chaînes de télévision Orange Cinéma Séries, et par des investissements dans la production cinématographique via Studio Orange.

Orange Studio a la caractéristique de limiter son intervention à des investissements volontaires en tant que coproducteur. En revanche, ses statuts ne lui permettent pas d’être producteur délégué. De la même manière, Orange Studio n’exerce pas d’activités de distributeur ou de vendeur international. Ce qui ne lui interdit toutefois pas de pouvoir prendre des mandats pour des droits salles, internationaux ou télévision. Dans ces cas, elle n’exerce pas elle-même ces mandats mais commissionne des distributeurs ou des vendeurs internationaux, dans le cadre d’accords qui ne sont jamais exclusifs. Si elle a un accord-cadre avec Paramount pour distribuer un certain nombre de ses films, aucune exclusivité n’est d’ailleurs prévu dans ce partenariat.

Avec l’arrivée de Stéphane Richard il y a quelques années à la tête d’Orange, une réflexion a été menée sur l’avenir des activités audiovisuelles. Si le choix a été fait de stopper l’investissement dans les droits sportifs, l’édition de chaînes de télévision et l’investissement dans le cinéma ont été confirmés.

Orange Studio bénéficie désormais d’un budget annuel d’environ 20 millions d’euros qui se répartissent entre, d’un côté, des investissements en parts de coproduction pour près de 15 millions d’euros et, d’autre part, dans des achats de titres afin de constituer un catalogue de films. Aujourd’hui, Orange Studio a constitué un catalogue de 1200 titres, avec autant de titres d’œuvres audiovisuelles que cinématographiques. Il figure désormais dans les 5 plus grands cataloguistes français et vend notamment l’exploitation de ses œuvres auprès des chaînes de télévision et à l’étranger.

Orange Studio travaille aussi en concertation avec Orange Cinéma Séries, qui est aussi présent dans son comité d’investissement. Il peut notamment arriver qu’ils investissent en commun sur une œuvre. La seule limite est celle des contraintes que fixe le droit de la concurrence et qui interdit à OCS de réaliser plus de 25% de ses investissements avec Orange Studio.

Reportage  Photos

Crédits LN Photographers/SACD