Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Positions

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : CSA , TV connectée

Voir tous les tags

Commission du CSA de suivi des usages de la télévision connectée : une initiative heureuse et utile

La SACD est satisfaite de l’installation ce matin par Michel Boyon, président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, et Emmanuel Gabla, conseiller, d’une commission de suivi sur les usages de la télévision connectée.

La SACD considère que cette mission de réflexion pluraliste associant tous les acteurs de l’audiovisuel et en particulier les auteurs est une initiative heureuse et utile. Elle rappelle notamment que face aux mutations apportées par le numérique, la régulation peut conserver sa pertinence et son efficacité, pour peu qu’elle sache s’adapter à ce nouveau contexte.

Pour sa part, la SACD y apportera sa totale contribution dans 4 directions :

  • La nécessaire évolution de la régulation audiovisuelle pour faciliter la diffusion et l’exposition des œuvres audiovisuelles et cinématographiques.
  • La construction d’une régulation équitable qui ne fragilise pas les opérateurs français, soumis à des obligations d’investissement et de diffusion de la création française, face à des multinationales de l’Internet qui pratiquent l’optimisation fiscale et contournent les règles de soutien à la diversité culturelle.
  • La fixation d’un cadre strict pour la publicité sur les écrans connectés afin de respecter l’intégrité des œuvres et d’éviter leur parasitage.
  • La mutation du financement de la création pour tenir compte de la nouvelle donne numérique.

Avec la nomination de cinq personnalités qualifiées, dont le parcours renforce le sérieux de la démarche engagée par le CSA, la SACD est confiante dans la capacité de tous les acteurs de l’audiovisuel à construire des réponses équilibrées qui répondent au défi posé par les télévisions connectées. Il en va notamment de l’avenir des entreprises audiovisuelles dans un univers mondialisé mais aussi de la pérennité de la création française, dans toute sa diversité.