Hommage

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Hommage

Voir tous les tags

Charles Charras, poète et écrivain de théâtre, personnage familier et cher à la SACD, vient de nous quitter

Notre Charles,
par Claude Brulé, ancien président de la SACD, délégué aux Affaires juridiques

Chacun avec notre particulière tendresse, nous allons tous exprimer la même émotion puisque, tous, nous l'aimions pour sa qualité d'être : notre Charles de Montmartre (il habitait rue Poulbot, ce coquin) jusqu'à Charles de Shanghaï, son dernier rêve.

Il y a des morts comme emportés par une poésie (Charles était poète) à la fois simple et magique vers ce monde si réel qu'on appelle l'imaginaire : la mort de Claude Santelli, entraîné sur une piste de cirque par une éléphante amie vers les verts pâturages, la mort de Bernard Giraudeau saluant la tempête qui dévorait sa caravelle, la mort de Charles Charras, curieux généreux des êtres et des choses, en avion vers les dragons et les grandes fleurs de l'Orient...

Comédien succulent chez l'ami Fabbri, auteur dramatique aux talents si divers mais toujours à hauteur de coeur (sa Dernière nuit de Louis XVI est admirable), longtemps membre de notre Conseil d'administration - mot solennel qui lui allait fort mal car il mettait au service de ses confrères non seulement sa sagesse mais sa vive amitié, Charles j'ai envie de t'embrasser. Et il n'est pas question de se quitter.

Un jour, ou un soir, on se retrouvera pour boire une pinte en l'honneur de la vie.

Claude Brulé