Contact Presse : Agnès Mazet  |   tel : 01 40 23 45 11  |   email : agnes.mazet@sacd.fr  |   RSS Presse

Les  communiqués  Positions

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Cartes illimitées

Voir tous les tags

Carte UGC illimité 2 :

l'ARP et la SACD souhaitent des garanties sérieuses sur la transparence des recettes et sur la rémunération des ayants-droit.

La SACD et l’ARP accueillent avec circonspection et vigilance l’annonce faite par le groupe UGC de lancer à la rentrée une nouvelle carte d’abonnement, « UGC Illimité 2 » permettant à un abonné, moyennant 35 euros par mois, d’assister à un film, en toutes circonstances, et avec la personne de son choix.

La SACD et l’ARP accueillent avec circonspection et vigilance l’annonce faite par le groupe UGC de lancer à la rentrée une nouvelle carte d’abonnement, « UGC Illimité 2 » permettant à un abonné, moyennant 35 euros par mois, d’assister à un film, en toutes circonstances, et avec la personne de son choix.

Alors que cette « nouvelle politique marketing » reste encore soumise à l’agrément du Centre National de la Cinématographie, l’ARP et la SACD souhaitent rappeler avec fermeté que l’élargissement du périmètre de ce type d’abonnement ne saurait être accordé sans que des conditions suffisantes de transparence soient réunies et sans que des garanties justes et équilibrées soient apportées à la rémunération des ayants-droit.

Par conséquent, l’ARP et la SACD appellent à nouveau les pouvoirs publics à exercer la plus grande vigilance sur la conformité de cette nouvelle offre à la réglementation des cartes d’accès illimité, comme elles l’avaient déjà fait lorsque UGC avait obtenu, il y a quelques mois, le gel de la rémunération accordée aux distributeurs, producteurs et auteurs, dans le cadre du renouvellement de l’agrément de la formule d’abonnement « UGC illimité ».

Elles invitent également la Commission d’agrément à s’assurer que la mise en œuvre de cette formule commerciale ne conduira pas à renforcer la position dominante des salles multiplexes au détriment des salles indépendantes qui, par leur programmation, apportent un concours indispensable à la diversité culturelle dans notre pays.

Elles demandent enfin à la Ministre de la culture et de la communication, Madame Christine Albanel, de proposer une réforme de la réglementation permettant d'assurer la transparence des recettes générées par les cartes d'accès illimité ainsi que la juste rémunération des films.

Les  dossiers  de  la  SACD