Festival

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Cannes , Festival cinéma

Voir tous les tags

Cannes : rencontre avec Manuel Alduy, directeur cinéma du groupe Canal +

Compte-rendu, vidéo et photos

Grosse affluence à la rencontre avec Manuel Alduy Directeur Cinéma du Groupe Canal + organisée par la SACD au Pavillon des Auteurs à Cannes.



En  images

Reportage photos

Crédits Julien Attard / SACD

Le Groupe Canal + est au premier rang aujourd’hui en terme d’investissement dans le cinéma français. Sur un total de 261 films agréés en 2010, 155 films ont fait l’objet d’un investissement de Canal+ pour un montant global de 194,57 M€, en hausse de 18,1 % par rapport à 2009. A noter aussi que l’investissement de Canal+ augmente de 2,7 % par an en moyenne entre 2001 et 2010.

La préoccupation de Canal + aujourd’hui est l’extrême concurrence qui se développe sur l’offre de cinéma. L’arrivée de la TNT et de la VàD conduit Canal + à moderniser son offre en libérant de nouveaux droits, comme cela a été le cas en 2009 pour la télévision de rattrapage. Canal + à la demande est aujourd’hui une sorte de VàD comprise dans les 35 euros mensuels payés par les abonnés.

La ligne éditoriale de Canal + vise à créer un fort attachement des spectateurs abonnés et l’effort principal porte sur le cinéma français et francophone, principalement par le biais du préachat. Le but est de « couvrir le meilleur de la diversité ». A ce titre Canal + reçoit par an plus de 500 projets de films dont les budgets de production sont variables.

La chronologie des médias est un autre sujet de préoccupation pour Canal + car dans un univers de profusion de l’offre de diffusion, il faut veiller à l’étanchéité de chaque fenêtre de diffusion. Manuel Alduy s’est félicité du système français qui réglemente la chronologie des médias. Pascal Rogard a néanmoins rappelé que ce système, qui empêche toute exploitation des œuvres en VàD par abonnement avant 36 mois sans aucune dérogation, défavorisait notamment les films qui n’étaient pas préachetés ou achetés par aucune chaîne gratuite ou payante.

Malgré le rachat de TPS et le prochain rapprochement avec Orange, Manuel Alduy estime que le groupe Canal + est aujourd’hui confronté à une réelle concurrence créée, notamment, par la multiplicité des offres gratuites. Le projet de création par le Groupe de la chaîne gratuite Canal 20 devrait permettre de trouver des ressources pour compléter le financement de certains films.

Manuel Alduy a rappelé que si Canal + intervient en moyenne à hauteur de 20% dans les budgets des films, ce n’est pas un guichet de financement. Canal + préachète des films pour ses spectateurs et porte la responsabilité du non succès d’un film auprès de ses abonnés. Le choix des projets préachetés se fait « de manière ultra collégiale ». Dans tous les cas, il faut que le projet ait déjà un distributeur. 30% des préachats sont des premiers films, 20% des deuxièmes films et 10% des troisièmes films. Il est rare que Canal + demande une réécriture. Les projets de production 3D sont pour l’instant très rares.