Festival

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Cannes , CNC

Voir tous les tags

Cannes : rencontre avec Guillaume Blanchot, Directeur du multimédia et des nouvelles technologies, CNC

Compte-rendu, vidéo et photos



Reportage  Photos

Reportage photos

Crédits Julien Attard / SACD

Directeur du multimédia et des nouvelles technologies, Guillaume Blanchot a présenté les objectifs et les aides de sa direction qui a été créée il y a 8 ans.

Dotée d'un budget de 25 millions d'euros, cette direction a vocation, d'une part, à soutenir des technologies ou des équipements techniques, via notamment le fonds RIAM, et, d'autre part, à apporter un soutien à la vidéo, à la VàD et à la production d'oeuvres audiovisuelles pour les nouveaux médias.

Validée par la Commission européenne, cette aide destinée à favoriser le développement d'oeuvres pour les réseaux numériques a suscité un réel engouement. Après 4 ans d'existence, 800 projets ont été déposés; 200 ont bénéficié d'un soutien financier du CNC sous la forme d'aides à l'écriture, au développement et à la production.

Si le projet est transmédia et concerne de fait plusieurs supports de diffusion, l'aide peut aller jusqu'à 50 000€. Si le projet est un projet uniquement Internet, l'aide est plafonnée à 20 000€ maximum.

Les web-documentaires constituent la majorité des projets aidés, meme si de plus en plus de projets de fictions sont déposés.

Si de nouvelles sources de financement se sont développées pour soutenir ces projets, dont la bourse Beaumarchais - Orange, ce sont toujours les diffuseurs qui sont à la fois les principaux financeurs et diffuseurs. 40 des projets aidés par le CNC ont ainsi été diffusés, en particulier sur les sites des chaînes, ARTE et désormais France TV constituant les diffuseurs privilégiés.

Les sites de presse, papier ou en ligne, sont aussi des diffuseurs de ces oeuvres.

Depuis le début de l'année, le COSIP apporte également son soutien aux projets d'oeuvres audiovisuelles destinés à Internet. Toutefois, la logique de l'intervention est davantage automatique et industrielle. Les aides de la direction du multimédia resteront complémentaires en continuant à soutenir des projets plus expérimentaux et plus fragiles.

Avec l'apparition progressive des TV connectées, il est aussi probable que les projets qui seront déposés intégreront les logiques propres aux univers TV et Web, même si, au moins ans un premier temps, ce sont les programmes de flux qui développeront le plus facilement cette démarche.