Audiovisuel

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Audiovisuel , Audiovisuel public , Cinéma , CNC

Voir tous les tags

Arnaud Montebourg réaffirme sa "volonté de renforcer la vigueur de l'industrie audiovisuelle et cinématographique française"

Le ministre du Redressement productif a répondu dans un courrier à Pascal Rogard, le directeur général de la SACD, qui lui faisait part de ses inquiétudes quant aux conclusions du rapport de la mission Modernisation de l'action publique.

Dans un courrier adressé le 3 juillet 2013 à Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, Pascal Rogard exprimait ses craintes face aux conclusions du rapport de la mission Modernisation de l'action publique confiée à Jean-Jack Queyranne, Jean-Philippe Demaël et Philippe Jurgensen.

Pour le directeur général de la SACD, les propositions de la mission reposent sur une analyse « fausse » et « archaïque » du financement du cinéma et se résument essentiellement à vouloir plafonner la taxe sur la distribution des services de télévision pour limiter les ressources à 550 millions d'euros. Une ponction qui, ajoutée au prélèvement exceptionnel de 150 millions d'euros prévus en 2013 sur le fonds de roulement du CNC, ne serait, selon lui, « pas indolore pour le financement du cinéma ».

Pascal Rogard reproche aux rapporteurs de remettre en cause la légitimité même d'une contribution des opérateurs Internet au financement de la création au motif que le lien entre Internet, l'audiovisuel et le cinéma serait ténu. « C'est là une vision pour le moins réactionnaire qui nie la réalité autant qu'elle va à l'encontre de tous les engagements pris par la France, à commencer par le combat mené par le Gouvernement et le Président de la République en faveur de l'exception culturelle », écrit-il. 

Dans sa réponse datée du 29 juillet, Arnaud Montebourg assure partager la volonté de Pascal Rogard de « renforcer la vigueur de l'industrie audiovisuelle et cinématographique française », rappelant le statut avant tout informatif du rapport Queyranne et son propre « engagement en faveur de l'exception culturelle et contre les positions de certains fonctionnaires de l'Union européenne ».

Lire le courrier de Pascal Rogard du 3 juillet 2013 (159 Ko)

Lire la réponse d'Arnaud Montebourg, datée du 29 juillet 2013
(48 Ko)