Disparition

Ajouter aux favoris / Partager

Tags : Disparition , Théâtre

Voir tous les tags

A 88 ans, Georges Wilson s’éteint

Une vie entière consacrée au théâtre

Avec Georges Wilson disparaît l'un des pionniers du TNP et du Festival d'Avignon

Considéré comme l'héritier de Jean Vilar, il a participé aux balbutiements du Festival d’Avignon où il jouera jusqu’en 1975 et également aux débuts du Théâtre national populaire en 1952 avant d'en prendre la direction dix ans plus tard. . Il y a mis en scène et joue les auteurs classiques (Marivaux, Shakespeare, Corneille – L’illusion comique dans laquelle il tient l’un de ses plus grands rôles), comme ceux de son époque (Brecht, Sartre, Giraudoux – La folle de Chaillot un autre de ses grands rôles avec Edwige Feuillère). Après le TNP, il sera le directeur artistique du Théâtre de L’œuvre de 1978 à 1995.

Grand comédien et metteur en scène, il s’est illustré également au cinéma dans près de quatre-vingt de films (dont un qu’il a réalisé dans lequel il dirigeait son fils, Lambert Wilson, La Vouivre en 1989), mais c’est le théâtre qui l’habitait. De Lorenzaccio, en 1952, aux côtés de Gérard Philippe au très récent Simplement compliqué, pièce de Thomas Bernhard qu’il a joué aux Bouffes du Nord cet automne, sur un vieux comédien et ses questionnements, Georges Wilson s’est toujours demandé pourquoi il était aussi malade du théâtre…

plus de videos sur www.ina.fr